12ème Congrès mondial des Chambres de Commerce à Dubaï : Forte représentation des chambres francophones

12ème Congrès mondial des Chambres de Commerce à Dubaï : Forte représentation des chambres francophones

Les Chambres de Commerce et d’Industrie du réseau francophone étaient fortement représentées du 23 au 25 novembre 2021 à Dubaï, à l’occasion de la 12ème édition du Congrès mondial des Chambres de Commerce.

Dans un Communiqué de Presse, transmis au site www.afriqueeconomie.net, par le service Communication, ce jeudi 24 novembre 2021, cette messe des Chambres Mondiales de Commerce et d’Industrie fut aussi l’occasion pour les Chambres de Commerce francophones d’unir leurs voix face à l’hégémonie de leurs consœurs anglo-saxonnes.

En effet, les Chambres de Commerce et d’Industrie du réseau francophone étaient fortement représentées par la Conférence Permanente des Chambres Consulaires Africaines et Francophones (CPCCAF). Ce fut l’occasion pour elles d’unir leur voix face à un certain nombre d’entraves que connaissent les Entreprises des pays membres, notamment africaines sur les marchés internationaux.

Par ailleurs, lors d’une réunion organisée conjointement avec la Chambre de Commerce Internationale (ICC), plusieurs résolutions ont été ainsi adoptées. Ces résolutions se fondent sur l’accord de coopération signé à Pari, le 4 Octobre 2021, visant à la facilitation du Commerce International (Global Alliance) par la réduction des entraves douanières, en faveur des Entreprises africaines.

Dans un point de presse conjoint donné à l’issue de cette réunion, Mounir MOUAKHAR, Président du CPCCAF, anticipant les scénarios défavorables aux Entreprises africaines a d’emblée plaidé pour le recours à l’arbitrage en cas de litiges.

Quant à John W.H DENTON, Secrétaire Général de l’ICC, il a rappelé à juste titre qu’il urge que les pays africains réduisent la fracture numérique. Ceci permettrait selon lui à leurs Entreprises d’être au rendez-vous du commerce équitable : « Compte tenu de l’impact économique négatif de la pandémie sur les PME, nous nous engageons à permettre aux petites entreprises d’Afrique de se transformer numériquement et d’accéder aux marchés mondiaux pour assurer leur durabilité. Nous sommes donc ravis de renforcer davantage notre implantation et notre impact en Afrique francophone, grâce au travail que nous entreprendrons avec CPCCAF pour faciliter l’accès aux outils et services d’ICC conçus pour soutenir les PME et les entrepreneurs », a-t-il déclaré.

Les Entreprises africaines, dans leur désir de se projeter vers ces marchés, se heurtent généralement à leur méconnaissance des règles et des standards propres à l’ICC. L’accord de coopération prévoit la mise en place de formations à l’endroit des patrons africains. Ces formations seront conjointement assurées avec ICC France. Les chambres du réseau CPCCAF ont retenu à moyen ou long terme la création d’un Centre d’appui à l’Entreprenariat et au commerce international, dans une grande métropole africaine francophone.

Notons que cette 12ème édition du World Chambers Congress (WCC) a pour thème : « GENERATION 4.0 », mettant l’accent sur l’innovation et l’usage des technologies de dernières générations afin de contourner les barrières douanières et tarifaires.

 

                                                                       Nadège Koffi

Commentaires

Commentaires