3ème Sommet des AfricTivistes : Les Acteurs proposent la « Déclaration d’Abidjan », pour une gouvernance démocratique de l’internet garantissant le respect de l’Etat de droit, des libertés fondamentales

3ème Sommet des AfricTivistes : Les Acteurs proposent la « Déclaration d’Abidjan », pour une gouvernance démocratique de l’internet garantissant le respect de l’Etat de droit, des libertés fondamentales

 

Le 3ème Sommet des AfricTivistes, une organisation regroupant les blogueurs et cyber-activistes africains, s’est refermé le vendredi 12 novembre 2021 à Abidjan, autour des enjeux de la transformation digitale au centre de la « Déclaration d’Abidjan ».

Ce Sommet hybride, en raison de la pandémie, qui s’est tenu du 11 au 12 novembre 2021 au sein de la capitale économique Abidjan (Côte d’Ivoire-Afrique de l’Ouest), a eu pour thème « PROMOUVOIR LE DEVELOPPEMENT ET LA GOUVERNANCE DEMOCRATIQUE DE L’INTERNET EN AFRIQUE ».

 

En effet, ces activistes africains ne s’affirment pas seulement comme des lanceurs d’alerte ou des contestataires ; ils revendiquent le statut de force de proposition. « Nous Réitérons notre détermination à innover pour favoriser et encourager le développement de l’économie numérique en Afrique. Nous réitérons notre détermination à innover pour favoriser et encourager le développement de l’économie numérique en Afrique », recommande la Déclaration. Les AfricTivistes entendent poursuivre la sensibilisation des pouvoirs publics sur la protection des données avec une priorité des expertises locales.

 

Le Président d’AfricTivistes, Cheick FALL, a au nom de son Organisation remercié tous les participants et les partenaires qui ont cru au projet. Ces résolutions prises à Abidjan accoucheront des résultats probants dans les années à venir selon lui.

Par ailleurs, les recommandations sont relatives également notamment à l’implication de la société civile dans l’élaboration des politiques publiques ; la protection des journalistes et blogueurs dans l’exercice de leurs activités ; la lutte contre la désinformation et la prolifération des discours de haines font partie du champ d’action des Africtivistes. C’est pourquoi ils ont affirmé avec énergie leur rejet de la désinformation et tout discours de haine dans le cyberespace, toute chose qui fragilise le vivre-ensemble dans les Etats et constituent autant de menaces pour la garantie de l’état de droit et de la démocratie. Ils s’engagent également à sensibiliser les opinions publiques sur les questions relatives au droit d’accès à internet, la souveraineté numérique et la protection des données et appellent les Etats à inscrire dans le marbre constitutionnel le vote des textes législatifs régissant ces domaines.

Notons que cet évènement a été marqué par la distinction de Prix « Awards ». Il fut décerné à Fatoumata HARBER, du Mali le Prix « Anna Gueye Engagement citoyen » et le Prix « Anna Gueye Média » à Peter NKANGA.

  

Rappelons qu’AfricTivistes est la Ligue des blogueurs et cyber-activistes africains pour la démocratie. À travers cette organisation, elle veut promouvoir et défendre les valeurs démocratiques, les droits humains et la bonne gouvernance par le biais des médias numériques. L’organisation a été lancée en novembre 2015 à Dakar pour interconnecter tous les acteurs du changement en Afrique afin d’apporter des solutions pratiques et appropriées pour une réelle démocratie participative.

 

Stéphane Kraidi

Commentaires

Commentaires