L’Avant-Projet de Loi « Start-Up Act », en réflexion par les acteurs du Numérique en Côte d’Ivoire

L’Avant-Projet de Loi « Start-Up Act », en réflexion par les acteurs du Numérique en Côte d’Ivoire

Le Ministre ivoirien de l’Economie Numérique, des Télécommunications et de l’Innovation, Roger ADOM a présenté le vendredi 15 octobre 2021 au cabinet dudit Ministère au Plateau (Abidjan-Côte d’Ivoire), l’avant-Projet de la loi baptisé « Start-Up Act », aux acteurs de l’écosystème Start-up et au Secteur Privé.

Au cours d’un Atelier organisé, ce Projet de loi soutenu par le Gouvernement ivoirien, s’inscrit dans la vision du chef de l’Etat de Côte d’Ivoire, de faire du pays un Hub Numérique de la sous-région.

En effet, une fois adopté, « la Start-Up Act » va permettre de doter le pays d’un cadre législatif et réglementaire, favorables à l’Investissement. Ce sont 17 articles basé sur sept piliers dont l’Infrastructure Numérique, les Services Numériques, les Services financiers numériques, les Compétences numériques et l’Environnement des affaires qui ont été présenté aux participants.

 

Notons que la Côte d’Ivoire est l’un des pays « blacklisté », du fait des jeunes « brouteurs » qui s’adonnent à la cybercriminalité, ce qui fait perdre de la crédibilité au pays, mais aussi d’énormes chiffres pour l’Etat, les Entreprises et même les particuliers ; cette Loi viendra donc restructurer et réorganiser le secteur du Numérique en Côte d’Ivoire.

 

                                                                   Nadège Koffi

 

Commentaires

Commentaires