Le navire de guerre d’action maritime espagnole « Furor », sur les eaux abidjanaises du 31 mai au 05 juin 2021, en vue de renforcer les connaissances en matière de lutte contre la piraterie et de sécurité maritime

Le navire de guerre d’action maritime espagnole « Furor », sur les eaux abidjanaises du 31 mai au 05 juin 2021, en vue de renforcer les connaissances en matière de lutte contre la piraterie et de sécurité maritime

Le navire de guerre d’action maritime espagnole « Furor » séjourne depuis le 31 mai jusqu’au 05 juin 2021 à Abidjan (Côte d’Ivoire-Afrique de l’Ouest), afin de participer à des manœuvres combinées sur la mer avec la marine ivoirienne, pour renforcer les connaissances en matière de lutte contre la piraterie et de sécurité maritime.

Dans un Communiqué de Presse transmis au site www.afriqueeconomie.net, le navire qui séjourne depuis quelques jours sur la mer ivoirienne, entre dans le Projet Présences Maritimes Coordonnées (CMP), de l’Union Européenne (UE), qui vise à renforcer la coordination et la capacité d’action avec les pays de la région du Golfe de Guinée, dont la Côte d´Ivoire.

Au cours de l’arrivée du plus moderne navire de la marine espagnole sur les eaux abidjanaises, sous la supervision de l’Ambassadeur d’Espagne en Côte d’Ivoire, SEM Ricardo Lopez-Arnanda JAGU, des activités de coopération ont été effectuées avec la Marine ivoirienne et d’autres Organismes responsables de la lutte contre la piraterie.

 

En effet, des activités de coopération et des exercices de coopération avec la Marine ivoirienne ont été prévus dans des domaines tels que la sécurité maritime et la connaissance du milieu maritime.

Par ailleurs, en service depuis 2019, le BAM P-46 « Furor », qui est en mission depuis le début du mois de mars 2021, a réalisé des escales dans d’autres pays du Golfe de Guinée tels que le Cameroun, le Ghana, le Nigeria et le Gabon ; avec pour objectif la patrouille océanique afin d’améliorer la coopération en matière de sécurité dans le golfe de Guinée.

Notons qu’il s’agit d’une unité polyvalente, très efficace dans la lutte contre la piraterie, qui compte avec les technologies les plus avancées et les standards les plus élevés en termes d’efficacité énergétique, de formation et de coûts d’exploitation, afin de contribuer de à la sécurité maritime de la région et au renforcement des capacités des États côtiers.

 

Nadège Koffi

Commentaires

Commentaires