Le Groupe BOA envisage des actions intenses pour servir sa clientèle et contribuer au développement économique des pays de la zone UEMOA

Le Groupe BOA envisage des actions intenses pour servir sa clientèle et contribuer au développement économique des pays de la zone UEMOA

Le Directeur Régional UEMOA, Abderrazzak ZEBDANI, a déclaré ce jeudi 22 avril 2021, que le Groupe BOA envisage des actions intenses pour servir sa clientèle et contribuer au développement économique des pays de la zone UEMOA.

Dans une visioconférence organisée par le Groupe BOA, avec des Journalistes économiques de la zone UEMOA, coordonnée par le Directeur de la Communication, Stéphane CARRER, il a été question au cours des échanges de d’abord présenter les six banques que sont dans l’ordre de leur introduction en bourse, BOA Bénin (2000), BOA Niger (2003), BOA Côte d’Ivoire, BOA Burkina Faso (2010), BOA Sénégal (2014) et BOA Mali (2016), qui ont présenté au 31 décembre 2020, un total de bilan consolidé de 8,7 milliards d’euros et enregistre à cette date un bénéfice net consolidé de 102,7 millions d’euros, dont 65,7 millions d’euros part du Groupe.

En effet, animée par le Directeur Régional UEMOA, Abderrazzak ZEBDANI, il a permis aux Journalistes participants à la visioconférence, d’avoir questions à certaines préoccupations liées aux actions et enjeux du Groupe BOA.

S’agissant des actions du Groupe BOA, il a été question entre autres pour l’année 2020, de mener une gestion de carrière et des formations à son personnel ; de lancer les premières cartes prépayées au niveau du Togo. Pour une proximité avec sa clientèle, il a été aussi question au niveau de la Côte d’Ivoire, de compter 38 agences ; avec des dépôts de 3,9% PDM, une forte croissance des dépôts en ligne avec le secteur, dans un contexte d’élections, marquée par une forte progression de la marge bancaire, portée à la fois par les revenus de titres de placements et par la marge d’intérêts clients (meilleure rentabilité grâce aux particuliers et à la baisse du coût des ressources).

Quant à BOA Niger, une progression de la marge bancaire de 5%, portée par les revenus des titres de placement (meilleurs rendements) ; une amélioration continue du coefficient d’exploitation qui s’établit à 49,2%, grâce à une bonne maîtrise des frais généraux et une hausse importante des dotations aux provisions pour risque suite au déclassement d’importants dossiers, avec un niveau toutefois contenu à moins de 2% des encours de crédits.

Au niveau du Bénin, la croissance pour l’année 2020 a été de 2%, du fait de la crise sanitaire mondiale ; avec un déficit budgétaire de -4,9 (dette publique) ; une légère performance commerciale, qui s’est traduit au niveau des dépôts, avec 25,8% de PDM.  BOA Burkina Faso, réalise une dette publique qui grandit, en raison de plusieurs facteurs ; mais des facteurs favorables sont envisagés ; 4% du PIB, l’année prochaine ; le PNB ressort en croissance de 10,9% et une performance financière, avec une marge de 14%.

En ce qui concerne BOA Mali, ce sont au niveau des dépôts, 11,4% de PDM et des crédits, 9,2% de PDM ; une marge bancaire qui accroît de 10% et une croissance du PNB de 0,9%.

Par ailleurs, des enjeux sont envisagés par le Groupe BOA entre autres, mettre la priorité sur son capital humain ; axer sa stratégie sur le Digital, par l’enrichissement de ses applications (Internet, inclusion financière, etc) et surtout être au service de sa clientèle, tout en contribuant au développement économique de la zone UEMOA.

Notons que le Groupe est aujourd’hui implanté dans 18 pays, dont huit en Afrique de l’Ouest (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Ghana, Mali, Niger, Togo et Sénégal), huit en Afrique de l’Est et dans l’Océan Indien (Burundi, Djibouti, Éthiopie, Kenya, Madagascar, Ouganda, Tanzanie, Rwanda), en République Démocratique du Congo, ainsi qu’en France.

Rappelons que né il y a 35 ans, le Groupe BOA compte aujourd’hui plus de 6.000 collaborateurs, majoritairement détenu par BMCE Bank, 3ème banque au Maroc. BMCE Bank apporte un puissant soutien stratégique et opérationnel au Groupe BOA, ainsi qu’un accès direct à des marchés internationaux grâce à sa présence en Europe, en Asie et en Amérique du Nord, souligne-t-on.

Nadège Koffi

 

 

Commentaires

Commentaires