Un bilan consolidé de 8,7 milliards d’euros menés par le Groupe de la BOA, malgré la crise sanitaire mondiale

Un bilan consolidé de 8,7 milliards d’euros menés par le Groupe de la BOA, malgré la crise sanitaire mondiale

Le Groupe Bank Of Africa (BOA) a présenté ce 20 avril 2021 les résultats au 31 décembre 2020 de ses six filiales cotées à la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) d’Abidjan.

Dans un webinaire organisé d’habitude en public à Abidjan (Côte d’Ivoire-Afrique de l’Ouest), en liaison avec les équipes de BOA CAPITAL ; les intervenants que sont le Directeur Général Adjoint, Abderrazzak ZEBDANI, le Directeur Régional UEMOA, Mamadou Igor DIARRA, la Directrice des Participations, Laura TRAN, le Directeur Financier, Jean François MONTEIL, le Directeur de la Communication, Stéphane CARRER, le Directeur Général BOA-BENIN, Sadio CISSE, le Directeur Général BOA Burkina Faso, Faustin AMOUSSOU, le Directeur Général BOA Côte d’Ivoire, Vincent ISTASSE, le Directeur Général BOA Mali, Redouane TOUBI, le Directeur Général BOA Niger, Sébastien TONI et du Directeur Général BOA Sénégal, Abdel ZAMPALEGRE, ont pu délivrer une communication financière de qualité, fiable et transparente, et d’œuvrer avec pédagogie pour une meilleure connaissance des titres BOA sur les marchés.

En effet, les six banques que sont dans l’ordre de leur introduction en bourse, BOA Bénin (2000), BOA Niger (2003), BOA Côte d’Ivoire, BOA Burkina Faso (2010), BOA Sénégal (2014) et BOA Mali (2016), ont permis de présenter au 31 décembre 2020, un total de bilan consolidé de 8,7 milliards d’euros et enregistre à cette date un bénéfice net consolidé de 102,7 millions d’euros, dont 65,7 millions d’euros part du Groupe.

Par ailleurs, une révision des axes stratégiques au niveau du Groupe BOA, face à la pandémie est envisagée ; la transformation bilancielle (accélération du financement aux PME) et les synergies intra-BOA. Elles se traduisent entre autres par des performances financières et des perspectives afin de tenir face à cette pandémie qui a fragilisé l’économie de plusieurs pays.

Au niveau du Bénin, la croissance pour l’année 2020 a été de 2%, du fait de la crise sanitaire mondiale ; avec un déficit budgétaire de -4,9 (dette publique) ; une légère performance commerciale, qui s’est traduit au niveau des dépôts, avec 25,8% de PDM. Quant à la performance financière, une progression de la marge bancaire au Bénin, portée par la marge d’intérêts, grâce à une meilleure rentabilité (réalisée par les Particuliers) ; un léger recul des commissions, suite à la baisse de l’activité commerciale (+27%).

« Malgré la hausse du cours, accentué en 2021, BOA Bénin est sous-valorisée par rapport au marché », a déclaré M. Sadio CISSE, DG BOA Bénin. Ajoutant qu’une perte net de 1 milliard 3 millions de FCFA a été constatée.

Au niveau du Burkina Faso, une dette publique qui grandit, en raison de plusieurs facteurs ; mais des facteurs favorables sont envisagés ; 4% du PIB, l’année prochaine ; le PNB ressort en croissance de 10,9% et une performance financière, avec une marge de 14%.

Quant à BOA Mali, ce sont au niveau des dépôts, 11,4% de PDM et des crédits, 9,2% de PDM ; une marge bancaire qui accroît de 10% et une croissance du PNB de 0,9%. Les autres pays que sont le Niger et la Côte d’Ivoire ont également effectués des efforts malgré la conjoncture économique, liée à plusieurs paramètres et envisagent aussi de bonnes perspectives, au niveau du Digital.

Notons que le Groupe est aujourd’hui implanté dans 18 pays, dont huit en Afrique de l’Ouest (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Ghana, Mali, Niger, Togo et Sénégal), huit en Afrique de l’Est et dans l’Océan Indien (Burundi, Djibouti, Ethiopie, Kenya, Madagascar, Ouganda, Tanzanie, Rwanda), en République Démocratique du Congo, ainsi qu’en France.

Rappelons que né il y a 35 ans, le Groupe BOA compte aujourd’hui plus de 6.000 collaborateurs, majoritairement détenu par BMCE Bank, 3ème banque au Maroc. BMCE Bank apporte un puissant soutien stratégique et opérationnel au Groupe BOA, ainsi qu’un accès direct à des marchés internationaux grâce à sa présence en Europe, en Asie et en Amérique du Nord, souligne-t-on.

 

 

Nadège Koffi

Commentaires

Commentaires