Législatives 2021 en Côte d’Ivoire : Aboubakary COULIBALY convainc les populations du département de Dabakala

Législatives 2021 en Côte d’Ivoire : Aboubakary COULIBALY convainc les populations du département de Dabakala

Le candidat du Parti du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la paix (RHDP), parti au pouvoir en Côte d’Ivoire (Afrique de l’Ouest), Aboubakary COULIBALY, convainc les populations du département de Dabakala (région du Centre-Nord de la Côte d’Ivoire).

Dans un Communiqué de Presse transmis au site www.afriqueeconomie.net ce jeudi 04 mars 2021, le candidat COULIBALY, a pu se rapprocher des populations sortis massivement afin de présenter son Projet de campagne pour son parti le RHDP dans la circonscription de Dabakala S/P, Tendene-Bambarasso, Sokala-Sobara et Yaossedougou commune et sous-préfecture.

En effet, plusieurs carrefours et véhicules bloqués mercredi 03 mars 2021, où il a tenu à effectuer un moment de proximité avec ses sœurs, frères et parents Djimini.

Selon les populations qui témoignent les actions réalisées pour le département depuis plusieurs années.  « Monsieur le Député, toutes les femmes du marché vous disent merci, pour toutes vos actions vous avez été toujours à notre écoute, notre député c’est vous. Le meilleur choix pour Dabakala est le candidat du RHDP Aboubakary Coulibaly», exprime une dame selon le Communiqué de presse transmis.

Notons que le samedi 06 mars 2021, les ivoiriens seront emmenés à renouveler les 255 membres de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire. L’Assemblée Nationale est la Chambre basse du Parlement bicaméral de la Cote d’Ivoire. Elle est composée de 255 sièges pourvus pour cinq ans au scrutin majoritaire à un tour, dont 169 dans des circonscriptions uninominales et 36 dans des circonscriptions de 2 à 6 sièges. Dans ces dernières, les électeurs votent au scrutin de liste majoritaire pour des listes bloquées composées d’autant de candidats que de sièges à pourvoir. Dans les deux cas, le candidat ou la liste de candidat ayant recueilli le plus de voix dans sa circonscription remporte le nombre de sièges à pourvoir. Depuis un décret pris en novembre 2020, les partis doivent obligatoirement présenter un minimum de 30 % de femmes sur le total de leurs candidats. Le décret encourage par ailleurs les partis à en présenter davantage en assurant un financement public supplémentaire à ceux dont la part de candidates dépasse 50 %,  souligne-t-on.

 

Nady.K

 

Commentaires

Commentaires