22ème édition de la Communication en Côte d’Ivoire/ La contribution des Journalistes ivoiriens pour l’unicité en Côte d’Ivoire

22ème édition de la Communication en Côte d’Ivoire/ La contribution des Journalistes ivoiriens pour l’unicité en Côte d’Ivoire

La 22ème édition de la Communication, dotée du prix EBONY 2020, tenue du 22 au 24 janvier 2021 à Yamoussoukro (Côte d’Ivoire-Afrique de l’Ouest), a permis aux journalistes ivoiriens de contribuer à l’unicité en Côte d’Ivoire, par une thématique centrale qu’est : « QUEL JOURNALISME POUR UNE CÔTE D’IVOIRE RASSEMBLÉE?»

Sous le Parrainage du Premier Ministre ivoirien, Chef du Gouvernement, Ministre de la Défense, Hamed BAKAYOKO, en présence du Ministre ivoirien de l’Agriculture et du Développement Rural, Kobenan Kouassi ADJOUMANI et du Ministre de tutelle, Sidi Tiémoko TOURE, Porte-Parole du Gouvernement ivoirien, cet événement qui cette année a été spécial, du fait qu’il s’est déroulé sur trois jours, avec un volet culturel et pédagogique.

En effet, cet événement annuel qui mobilise l’ensemble des Journalistes, mais qui est devenu par la force des choses, un rendez-vous pour toute la Côte d’Ivoire, car retransmise en direct sur la chaîne nationale RTI1.

Selon le Président de l’Union Nationale des Journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI), Jean-Claude COULIBALY, la raison de la thématique centrale retenue cette année, est que la Côte d’Ivoire est à la recherche de plus de cohésion et de paix sociale, après l’élection présidentielle marquée par de nombreux incidents graves. « La situation du pays est un indicateur important. Nous, hommes et femmes des médias ne pouvons pas rester en marge de l’effort national. Nous avons conscience de l’impact de nos canaux de communication sur toutes les composantes de la société. Il est donc nécessaire que nous prenions le lead de ce combat pour la paix », a-t-il déclaré. Ajoutant que les législatives sont annoncées pour mars 2021, la quête de la paix est par conséquent d’une cruelle actualité.

Pour le Ministre de tutelle, Sidi Tiémoko TOURE, Porte-Parole du Gouvernement, le thème centrale mérite d’être posée, vu que le pays dans la tourmente des réseaux sociaux et des rumeurs à longueur de journée, a besoin de Journalistes qui savent écrire, qui savent dire, mais aussi et surtout qui savent être. « Je veux donc féliciter l’UNJCI, de savoir nous permettre de nous retrouver autour de valeurs cardinales. A toute la grande famille de la Communication et des médias, je veux vous assurer de mon infaillible soutien dans toutes vos initiatives qui contribueront à porter votre profession dans la lumière de l’excellence », s’est-il exprimé.

En effet, les innovations pour cette 22ème édition, ont été les changements au niveau du jury des EBONY notamment, en y faisant siéger un Professeur d’Université et Enseignant de Communication et de Journalisme ; un Représentant des Sponsors dans le Jury et l’ajout d’un Prix sectoriel de la Presse en ligne.

Par ailleurs, le Super Prix EBONY 2020 est revenue à Marcelle Akissi AKA, du Journal l’Inter ; l’EBONY Radio a été décerné à Aimé Ludovic Ly GOUA, de la Radio Yopougon ; l’EBONY Télé, au journaliste Cheick KONE, de la RTI1 ; l’EBONY Presse écrite remporté par la lauréate du Super Prix EBONY, Marcelle AKA et l’EBONY de la Presse Numérique, détrôné par Ousmane Be TENIN, du site en ligne, Voie de Femme. Des Prix sectoriels ont été décernés entre autres, le Prix spécial Jérôme Diégou BALLY de la meilleure production en enquête (UNJCI/HACA), par Germaine Ado BONI, du journal étatique Fraternité Matin (Frat Mat) ; du Prix spécial Joseph DIOMANDE de la meilleure Production en Reportage, de la journaliste Amy CISSOKO de la RTI1; du Prix spécial de la meilleure Production sur la lutte contre le travail des enfants, revenu au journaliste Germain Kobé GABO, de Frat Mat; du Prix du meilleur Présentateur du Journal Télévisé (UNJCI / CANAL+), au journaliste Ali DIARRASSOUBA, de NCI ; du Prix spécial du meilleur journaliste d’Agence de presse (UNJCI / Ministre Bruno KONE), au journaliste Marcel Assoumou N’GBESSO, de l’Agence Ivoirienne de Presse (AIP) ; du Prix spécial Amadou Gon COULIBALY de la meilleure Entreprise de Presse en bonne gouvernance, revenu au Groupe Olympe, etc.

 

Notons qu’initialement annoncé pour décembre 2020, c’est finalement en janvier 2021 que l’évènement s’est tenu, en raison de la crise sanitaire mondiale qui a ajourné ou annulé plusieurs événements. Des mesures restrictives ont dû être appliquées par le Comité d’Organisation de l’UNJCI, pour le bon déroulement de cet événement important pour le monde de la Presse ivoirienne et de la Communication. Des panels, un cross dans la capitale politique du pays et une visite au village des Tisserands de la localité ont marqué cette 22ème édition des EBONY 2020.

 

Rappelons cet événement des hommes et femmes de médias « EBONY », tient son nom du Journaliste Noël X. EBONY, née en 1956 et décédé en 1986. L’équipe UNJCI dirigée par M. Jean-Claude COULIBALY, qui est à mi-parcours de son mandat, a entre autres mené des actions de formation aux Journalistes ivoiriens (Partenariat avec le Centre d’Etudes, de Recherche et de la Communication de l’Université Félix Houphouët Boigny et l’UNJCI) ;  l’octroi de véhicules neuf avec des modalités de payement intéressantes, grâce au Partenariat avec le concessionnaire de la marque Chana, permettant aux Journalistes qui en ont les moyens, de posséder un véhicule neuf, etc.

 

 

Nadège Koffi

0

Commentaires

Commentaires