La FMF sollicite du Comité de Veille Économique des efforts et des mesures tangibles pour le secteur de la Restauration au Maroc

La FMF sollicite du Comité de Veille Économique des efforts et des mesures tangibles pour le secteur de la Restauration au Maroc

La Fédération Marocaine de la Franchise (FMF) et ses membres sollicitent du Comité de Veille Économique, des mesures tangibles en faveur des salariés du secteur de la Restauration.

 

Dans un Communiqué de Presse transmis au site www.afriqueeconomie.net le vendredi 08 janvier 2021 par le service Communication de l’Institution, la FMF a d’abord salué les efforts particuliers du Ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Économie Verte et Numérique, avec pour Responsable, M. Moulay Hafid El ALAMY et ses équipes, la CGEM, le Comité de Veille Économique et toutes les instances gouvernementales ( Ministère de l’Intérieur et le Ministère de l’économie, des Finances et de la Réforme de l’Administration ) dans la reconnaissance du secteur de la Restauration et leur implication eu égard de la situation critique à laquelle font face les acteurs privés depuis la pandémie de la  COVID 19.

En effet, la FMF et ses membres ont pris acte des mesures prises par le Comité de Veille Économique en faveur des salariés du secteur de la Restauration, mesures qui permettent de sauvegarder en partie leurs salaires. Néanmoins, il n’en reste pas moins que les Chefs d’Entreprise du secteur de la Restauration subissent de plein fouet l’impact de la crise sanitaire mondiale, du fait qu’ils doivent s’acquitter de l’ensemble de leurs charges : loyers, compléments de salaires, impôts & taxes, remboursement des emprunts bancaires, etc, alors que leurs établissements sont fermés, ou subissent les réductions d’horaires ou sont limités à la vente à emporter.

Selon le Communiqué de Presse, plus de 80% des Chefs d’Entreprise se retrouvent au bord de la faillite et ont connu une augmentation vertigineuse et critique en termes de taux d’endettement, de mobilisation des Fonds propres, d’hypothèques des biens, etc. «  Nous sollicitons du Comité de Veille Économique des efforts et de mesures tangibles à l’instar des pays étrangers, à travers des subventions pour la prise en charge partielle des charges fixes incluant loyers et masse salariale ainsi que de réelles mesures d’allégement fiscal », indique- t-il.

Par ailleurs la FMF propose et préconise notamment, la suspension des indemnités d’éviction; une solution pour la problématique des charges locatives à travers une prise en charge d’un tiers par l’État, un tiers à supporter par le bailleur et l’autre tiers par le locataire ; l’abattement de plus de 75% sur toutes les taxes communales ; le relèvement du montant du Crédit Relance à deux mois de chiffre d’affaire au lieu d’un mois à l’instar des entreprises dans le secteur du Transport touristique ; l’indemnisation des stocks de marchandises périssables essentiellement pour les franchises internationales qui sont contraintes d’importer et de constituer des stocks importants valorisés à des millions de dirhams et qui seront amenées en cas de fermeture totale à détruire les marchandises avec des DLC dépassées, le maintien de l’autorisation d’exercice des restaurateurs à travers l’emporter, la livraison et le drive.

Notons que 40% ont été contraints de fermer ou de cesser leur activité du fait de la pandémie ; le reste des restaurateurs prendra certainement la même décision si la fermeture des établissements est prorogée. Le secteur est représenté par plus de 100.000 unités de restauration de différentes tailles et spécialités, employant plus de 1,2 millions de salariés, ayant perdu en moyenne plus de 50% de leur Chiffre d’Affaires ont accusé un taux d’endettement additionnel de plus de 50% ; ont arrêté totalement leurs Projets d’investissements et ont impacté de facto l’écosystème composé d’industriels, distributeurs, imprimeurs, opérateurs en logistique, souligne-t-on.

Rappelons que le Maroc enregistre au jour du 11 janvier 2021, 456 nouveaux cas confirmés de coronavirus, 24 décès et 1.110 guérisons. Ce nouveau bilan porte à 452.988  le nombre total de contaminations dans le Royaume depuis le début de la pandémie, et à 426.006 celui des personnes totalement rétablies, pour un total de 7.767 décès.

 

Nadège Koffi

 

0

Commentaires

Commentaires