Rentabiliser le mix énergétique en Energies Renouvelables à 42% et réduire les gaz à effets de serre de 28% d’ici 2030 pour le Secteur Privé ivoirien

Rentabiliser le mix énergétique en Energies Renouvelables à 42% et réduire les gaz à effets de serre de 28% d’ici 2030 pour le Secteur Privé ivoirien

La Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) entend rentabiliser le mix énergétique en Énergies renouvelables à 42% et réduire les gaz à effets de serre de 28% d’ici 2030 pour le secteur Privé ivoirien.

Cette volonté commune de l’Institution se confirme par la cérémonie de sensibilisation tenue ce mardi 13 octobre 2020 à la Maison de l’Entreprise au Plateau (Abidjan-Côte d’Ivoire), sur l’évolution des Technologies relatives aux Energies Renouvelables, en présence du Président de la Commission E-QHSE de la CGECI, Claude KOUTOUA et du Formateur Expert depuis l’Europe, Guillaume CHARBONNIER, d’AFNOR Compétences.

En effet, la cérémonie qui s’est déroulée en présentiel et visioconférence avec une cinquantaine de participants, s’inscrit dans une large campagne d’information, de sensibilisation sur la promotion de l’efficacité énergétiques et des Énergies renouvelables en Côte d’Ivoire et a pour objectif de sensibiliser les Entreprises du Secteur Privé, sur l’évolution des technologies relatives aux Énergies Renouvelables notamment, en présentant les différentes sources d’Energies Renouvelables ; en situant les enjeux potentiels et limites de chaque source d’Energie Renouvelable et enfin en exposant les évolutions technologies avenirs au niveau des Énergies renouvelables.

Selon M. KOUTOUA, le marché s’organise dans le Secteur des Énergies Renouvelables et il est important pour le Secteur Privé ivoirien de prendre ses responsabilités afin d’être les premiers à investir dans ce Secteur très porteur et rentable. « La CGECI soutient toutes les initiatives qui s’inscrivent dans notre stratégie de voir émerger des champions nationaux orientés vers l’industrialisation de la Côte d’Ivoire basée sur l’utilisation de process bas carbone dans le respect des orientations prises par notre pays à savoir, porter le mix énergétique en Énergies renouvelables à 42% et réduire les gaz à effets de serre de 28 % d’ici 2030. Le marché s’organise dans ce Secteur ; soyez les premiers à investir dans ce Secteur », a-t-il déclaré. Ajoutant que son Institution a l’obligation avec tous les acteurs clés, de renforcer leurs actions pour faciliter une mobilisation de toutes les énergies pour accompagner de façon opérationnelle le Secteur Privé. « Nous avons espoir que des avancées notables auront lieu dans les prochaines années », s’est-il exprimé.

Pour l’Expert, Guillaume CHARBONNIER, la production d’Energie a plus que doublé entre 1973 et 2012 notamment avec le Nucléaire, l’Hydraulique, le Gaz naturel, le Pétrole, le Charbon et les Renouvelables traditionnelles. Au niveau de la projection de la demande d’électricité en Côte d’Ivoire, c’est surtout dans le secteur Industriel que la demande a beaucoup augmenté, après le secteur Commercial, vient ensuite le secteur Urbain et enfin le secteur Rural.

Par ailleurs, 1er Producteur d’Energies Renouvelables en Côte d’ivoire, avec 40% de l’Energie produite, il est important entre autres, la création de nouveaux barrages d’ampleur pour compléter ceux de Buyo (165 MW), Kossou (174 MW) et Soubré (275 MW) ; le Projet de développement de microcentrales hydrauliques (2-20 MW) ; faire doubler la capacité globale, etc. Cet objectif, la Côte d’Ivoire s’engage à l’horizon 2030, le développement des Énergies renouvelables et efficacité énergétique par notamment, un Prêt du doublement de la capacité de production actuelle ; l’Introduction des Énergies Renouvelables (6% d’Energie photovoltaïque ; 10% pour la Biomasse ; le renforcement de l’Hydroélectricité avec plus de 1000 MW et 28% de Gaz à effets de serre.

Notons que ces campagnes de sensibilisation et d’information qui ont débuté depuis le 13 mars 2020 à Abidjan, entre dans le cadre du Projet de «Formation Professionnelle dans les secteurs des Énergies Renouvelables et de l’Efficacité Énergétique » dénommé ProFERE. Un Projet qui regroupe  le Ministère de la Coopération Économique et du Développement de l’Allemagne, GIZ, le Ministère de l’Éducation Nationale, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle de Côte d’Ivoire et le Ministère du Pétrole, de l’Energie et des Énergies Renouvelables. Pour sa mise en œuvre, une partie des activités de la composante « Promotion du Secteur Privé » a été confiée à la CGECI par la GIZ dans le cadre d’une convention.

Rappelons que dans la situation mondiale actuelle marquée par une crise climatique et sanitaire sans précédent, la promotion des Énergies Renouvelables et de l’Efficacité énergétique dans les Entreprises, devient alors une opportunité, mais également une priorité pour mieux gérer la hausse de la demande en Énergie qui influence fortement la compétitivité des EntreprisesLa CGECI par ces campagnes de sensibilisation et de formation envisage entre autres, que 100 personnes dont au moins 25% de femmes représentant une centaine d’Entreprises soient sensibilisées ; les Entreprises et les Associations de PME du Secteur Énergie sont identifiées et sensibilisées, etc.

 

Nadège Koffi

0

Commentaires

Commentaires