La Cité Financière de Casablanca bientôt opérationnelle

La Cité Financière de Casablanca bientôt opérationnelle

L’état d’avancement du chantier de la Cité Financière de Casablanca (CFC), Baptisé « Borj Attijari », va être bientôt opérationnel.

Dans un Communiqué de Presse transmis au site www.afriqueeconomie.net le vendredi 09 octobre 2020 par les Responsables de ce Projet, cette Cité Financière d’une surface de 54750 m², située dans le quartier huppé d’Anfa (Casablanca), va être la première place financière d’Afrique et se positionner comme un hub régional d’envergure internationale.

En effet, ce Projet de tour géante, vient de la première banque marocaine AttijariWafa Bank  (AWB), présidée par Mohammed El KETTANI et en partie détenue par la famille royale. Lancée en 2010, Casablanca Finance City (CFC) ambitionne d’être un hub financier pour l’Afrique du Nord, de l’Ouest et Centrale. Casablanca Finance City (CFC) représente un hub privilégié disposant d’atouts considérables et d’une position unique en Afrique, à même de concurrencer d’importantes places financières sur le continent africain, tel que Johannesburg (Afrique du Sud).

Par ailleurs, il est ainsi prévu le chantier de plusieurs autres tours et la création de plusieurs locaux à usage de bureaux afin d’abriter des sièges régionaux de plusieurs Entreprises. Outre les Projets immobiliers, Casablanca Finance City (CFC) est avant tout un cadre juridique se voulant attractif offert aux Investisseurs marocains et internationaux du Secteur financier et aux sièges sociaux régionaux. Les Entreprises labellisées CFC, statut créé par la loi n° 44-10, promulguée en décembre 2010, bénéficient de nombreuses exemptions fiscales et facilités juridiques ou administratives entre autres, franchise d’impôt sur les activités hors Maroc, facilités de visas, liberté des changes, etc.

Notons que l’ambition de ce Projet est de faire de Casablanca, une des principales plateformes financières du continent africain, souligne-t-on.

 

Nadège Koffi

 

0

Commentaires

Commentaires