L’OIM donne l’opportunité à 210 jeunes sénégalais et nigérians des offres d’emplois dans 4 pays en Europe

L’OIM donne l’opportunité à 210 jeunes sénégalais et nigérians des offres d’emplois dans 4 pays en Europe

L’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) offre l’opportunité à 210 jeunes sénégalais et nigérians hautement qualifiés, d’intégrer des Entreprises basées dans quatre pays de l’Union Européenne (UE).

Dans un Communiqué de Presse transmis au site www.afriqueeconomie.net , ce Projet dénommé « MATCH », va être lancé ce jeudi 08 octobre 2020 au Lodge des Almadies de Dakar (Sénégal-Afrique de l’Ouest), en vue de faciliter la migration régulière de quelques 210 jeunes talents africains du Sénégal et du Nigéria, vers quatre pays de l’UE pour une période d’un à deux ans dans des Entreprises de ces quatre pays.

En effet, l’objectif du Projet « MATCH » est de répondre aux besoins du marché du travail de quatre États membres de l’UE, à savoir la Belgique, l’Italie, le Luxembourg et les Pays-Bas, à travers le développement d’une voie migratoire légale, dans des Entreprises de ces quatre pays d’accueil.

Par ailleurs, les jeunes candidats sélectionnés se verront offrir des Contrats à Durée Déterminée (CDD), suivant leurs profils de compétence adaptée aux besoins des Entreprises participantes, dans les secteurs prioritaires notamment, les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) et la Numérisation, leur permettant d’affiner et de perfectionner leurs compétences de façon à accroître leur employabilité dans leur pays d’origine. Le Projet « MATCH » mettra également en œuvre des activités complémentaires telles que le développement des compétences, le renforcement des capacités et le partage des connaissances. Il facilitera à terme les échanges entre les Organisations d’employeurs et les Agences pour l’emploi des quatre États membres de l’UE et leurs homologues du Sénégal et du Nigéria.

Notons que dans un effort de promouvoir l’embauche des Femmes dans les secteurs ciblés, le Projet « MATCH » comptera au minimum 30% de Femmes parmi ses bénéficiaires. Les travailleurs migrants seront invités à assister aux formations organisées par les Entreprises individuelles, les Organisations d’employeurs ou les Agences pour l’emploi. Au terme, ils auront l’opportunité de mettre à profit, les connaissances et compétences acquises, dans leur pays d’origine, en contribuant à des Projets sur place.

 

Nadège Koffi

0

Commentaires

Commentaires