Assemblée Générale Ordinaire de la CGECI : Un bilan positif de l’exercice 2019 du Patronat ivoirien, malgré la crise sanitaire mondiale

Assemblée Générale Ordinaire de la CGECI : Un bilan positif de l’exercice 2019 du Patronat ivoirien, malgré la crise sanitaire mondiale

Une Assemblée Générale Ordinaire positive de la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) à caractère mixte où l’activité de l’année 2019 et le rapport moral du Conseil d’Administration, ainsi que le rapport financier de cet exercice ont été effectués ce mercredi 30 septembre 2020 au sein de la Maison de l’Entreprise au Plateau (Abidjan-Côte d’Ivoire).

Dans son mot introductif de la cérémonie d’ouverture de cette Assemblée Générale Ordinaire, le Président de la CGECI, Jean-Marie ACKAH, a félicité l’ensemble des Entreprises de Côte d’Ivoire, qui malgré la pandémie survenue au cours de l’année 2020, ont maintenu l’activité et contribué, par leur résilience et leur patriotisme économique, à soutenir l’économie nationale durement affectée. « A vous tous, j’aimerais adresser mes sincères félicitations pour avoir maintenu l’activité malgré les difficultés et contribué, par votre résilience et votre patriotisme économique, à soutenir l’économie nationale durement affectée », a-t-il déclaré. Expliquant qu’en accord avec le Patronat ivoirien qui a fait des recommandations au Gouvernement, l’État de Côte d’Ivoire a déployé de nombreux efforts pour limiter ces impacts négatifs, notamment en créant des Fonds de soutien aux Grandes Entreprises et aux PME, estimés à plus de 100 milliards de FCFA. Invitant toujours l’ensemble des Entreprises ivoiriennes à solliciter ces Fonds qui sont mis à disposition. « Soyez assurés, chers adhérents, que la CGECI reste mobilisée pour trouver, avec le concours de tous et celui des autorités publiques, des solutions appropriées afin de soutenir l’activité et relancer l’économie », rassurant l’ensemble des adhérents présents à cette Assemblée Générale Ordinaire.

 

Au cours d’une Conférence de Presse après des échanges internes et privés, le Président de la CGECI, a voulu faire le point de l’exercice 2019 du Patronat ivoirien, qui dans l’ensemble a été positif pour son Institution, malgré la crise sanitaire mondiale.

En effet, l’année 2019 a été riche en réalisations, fruit d’un travail d’équipe réalisé par le Conseil d’Administration, le Bureau Exécutif, les Commissions, les Groupements et l’ensemble du personnel à différents niveaux, de la CGECI. Rendant un vibrant hommage à l’ensemble des Membres de la CGECI, avec à sa tête le Directeur Exécutif, Stéphane AKA-ANGHUI, qui ont contribué, par leur implication, aux nombreuses réalisations du  Patronat Ivoirien, au cours de cette première mandature qui lui a été confiée.

Par ailleurs, l’année 2019 a été marquée par le renforcement de la gouvernance de la CGECI, le renforcement de son indépendance à travers son autonomie financière, et le positionnement des Adhérents au cœur de l’action patronale. « Nous sommes aussi parvenus, au cours de cet exercice, à renforcer la concertation avec le Gouvernement à travers un meilleur fonctionnement du Comité de Concertation État Secteur Privé (CCESP), qui a permis d’adresser les préoccupations du Secteur Privé Ivoirien et d’obtenir des avancées pour nos Adhérents », s’est-il exprimé. De même, le renforcement du rayonnement sous régional de la CGECI est un réel motif de satisfaction pour l’ensemble de l’Institution.

Notons que malgré ces avancées notables, M. Jean-Marie ACKAH a promis poursuivre les négociations avec l’État afin d’optimiser l’accompagnement qui pourrait être apporté aux Entreprises dans cette période de crise ; mais également à se pencher sur la période post-crise et à entreprendre toutes les réflexions et travaux qui pourrait permettre à la CGECI d’élaborer un plan de sortie de crise post-COVID. « Nous sommes conscients que des défis majeurs restent encore à relever pour permettre au Secteur Privé Ivoirien de jouer pleinement son rôle de moteur de la croissance, et de création de richesses et d’emplois. L’Assemblée Générale a instruit l’Administration de continuer le plaidoyer au titre de l’annexe fiscale 2021 pour que cette annexe fiscale tienne compte de ce contexte si particulier », a-t-il indiqué. Rassurant aussi que l’économie ivoirienne ne va pas mourir malgré cette crise sanitaire. « Je pense que cette résilience de notre économie, on peut le dire est vraiment la preuve de la solidité de notre tissu économique. L’État joue sa partition ; de notre point de vue, la Côte d’Ivoire a abordé la crise avec un Plan de relance pour le Secteur Privé qui était satisfaisant, parce ce que ce Plan de crise a pris en compte l’essentiel des préoccupations qui ont été émises par le Secteur Privé. Nous continuons

Rappelons que le succès de cette œuvre de la CGECI passe surtout par la revitalisation de l’Organisation, la consolidation de l’autonomie financière de la CGECI, le renforcement de la notoriété de l’Organisation, et l’amélioration de l’offre de service à nos membres. Mais également à continuer à travailler avec l’État de Côte d’Ivoire pour que la mise en œuvre du Plan de crise se fasse de manière diligente, pour permettre aux Entreprises de sortir le plus rapidement de cette crise sanitaire mondiale.

 

Nadège Koffi

Commentaires

Commentaires