La Fondation BJKD récompense des Start-ups ivoiriennes à hauteur de 35 millions de FCFA à Abidjan

La Fondation BJKD récompense des Start-ups ivoiriennes à hauteur de 35 millions de FCFA à Abidjan

La Fondation BJKD a récompensé le samedi 19 Septembre 2020 au Radisson Blu d’Abidjan (Côte d’Ivoire-Afrique de l’Ouest) cinq start-ups ivoiriennes à hauteur de 35 millions de FCFA.

C’est au cours de la finale de la 3ème édition du Prix BJKD que les lauréats ont reçu leurs récompenses.

En effet, parmi 10 candidats finalistes à cette troisième édition, ce sont cinq candidats qui ont été retenus par les membres du jury.

Par ailleurs, les Prix décernés sont notamment, le Grand Prix de la start-up « Naima Dolls », d’un montant de 15.000.000 FCFA ; le Prix de l’Innovation, avec la start-up « Bio Elit » d’un montant de 10.000.000 FCFA ; le Prix de l’Entrepreneuriat féminin, de la start-up « Ecoplast Innov », d’un montant de 5.000.000 FCFA ; le Prix du Meilleur Projet de « Agribanana », d’un montant de 3.000.000 FCFA et le Prix de la Meilleure Performance, de la start-up «  Labeille », d’un montant de 2.000.000 FCFA.

Notons que la Fondation BJKD (Bénédicte Janine Kacou DIAGOU) vise à promouvoir les œuvres, à mettre en avant des talents, à faire aimer l’Art, les us et coutumes du continent africain. Elle se veut une porte ouverte sur les conceptions africaines faites par les africains. Initié en 2018, le Prix BJKD se veut une plateforme de soutien aux détenteurs d’activités à fort potentiel, qui désirent bénéficier d’un coup de pouce pour améliorer leur rentabilité. Le Prix BJKD met un accent particulier sur les Micro-Entreprises, les Start-ups, les Innovations, en ciblant l’Entrepreneuriat des Jeunes, notamment dans les domaines innovants.

   

Rappelons que la participation à ce concours est gratuite. L’Entrepreneur ou l’Inventeur (personne physique) doit être âgé de 40 ans maximum au moment du dépôt de sa candidature ; diriger une Entreprise en cours de développement et régulièrement constituée et immatriculée au Registre de Commerce et du Crédit Mobilier (RCCM) depuis au moins deux ans et avoir son siège social et son domicile en Côte d’Ivoire, souligne-t-on.

 

 

Nadège Koffi

0

Commentaires

Commentaires