La CGECI mobilisée à former des Experts en Énergies Renouvelables en Côte d’Ivoire

La CGECI mobilisée à former des Experts en Énergies Renouvelables en Côte d’Ivoire

La Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) entend former des Experts en Énergies Renouvelables, au niveau du Secteur Privé.

C’est au cours d’une campagne de sensibilisation tenue en présentiel ce mardi 15 septembre 2020 à la Maison de l’Entreprise au Plateau (Abidjan-Côte d’Ivoire), qui a vu la participation d’une cinquantaine de personnes, dont le thème centrale: « LES MECANISMES ET LES OPPORTUNITÉS DE FINANCEMENT DANS LES DOMAINES DES ÉNERGIES RENOUVELABLES ET DE L’EFFICACITÉ ENERGETIQUE », et d’un formateur en visioconférence depuis l’Italie, Roberto RIZZO, Expert International certifié dans la gestion de l’énergie pour l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables, que sous la supervision du Président de la Commission E-QHSE de la CGECI, Claude KOUTOUA, cette campagne de sensibilisation a eu lieu.

En effet, dans le cadre de la promotion des Énergies Renouvelables et de l’Efficacité Énergétique en Côte d’Ivoire, le Ministère de la Coopération Économique et du Développement de l’Allemagne et le Ministère de l’Éducation Nationale, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle de Côte d’Ivoire, ont mis en place un protocole d’accord pour le Projet de « Formation Professionnelle dans les secteurs des Énergies Renouvelables et de l’Efficacité Énergétique» dénommé ProFERE. Pour sa mise en œuvre, une partie des activités de la composante « Promotion du Secteur Privé » a été confiée à la CGECI par la GIZ dans le cadre d’une convention.

Par ailleurs son objectif est de mettre à la disposition du Secteur Privé d’une part, une main d’œuvre qualifiée en matière d’offre de services énergétiques et d’autre part, d’informer et de sensibiliser les Entreprises, les Industries et les Ménages sur les actions qui leur permettront de réduire leur facture d’électricité ; mais surtout les sensibiliser sur les mécanismes et les opportunités de financement dans les domaines des Énergies Renouvelables et de l’Efficacité Énergétique.

Selon le Président de la Commission E-QHSE de la CGECI, Claude KOUTOUA, les opportunités et mécanismes de financement publics et privés des Projets d’Energie durable sont réels et il est important pour les Petites et Moyennes Entreprises (PME) et les Jeunes, de se former afin d’initier des Projets qui verront des Financements par le canal des initiatives telles que le projet ProFERE GIZ – CGECI qui  traduit un appui bilatéral concret à la transition énergétique de la Côte d’Ivoire. « C’est tout le sens de notre rencontre de ce jour dont la finalité est de vous faire le point des opportunités et principaux mécanismes de financement Publics et Privés des Projets d’Energie durable afin de vous permettre de développer et réaliser vos différents Projets avec succès. Pour la CGECI, le succès de la cérémonie de ce jour résidera dans l’atteinte des principaux résultats suivants », a-t-il déclaré.

Le Conseiller Technique, du Partenariat Public-Privé du projet ProFERE GIZ, Jean-Jacques KOUAME,  a quant à lui expliqué que ce Projet vise à mettre à la disposition 600 personnes formées à long terme sur l’Efficacité énergétique et les Énergies Renouvelables, qui pourront postuler pour des financements, grâce à leurs Projets. Invitant les PME à s’impliquer et à s’approprier ce Projet.

Le formateur, Expert International certifié dans la gestion de l’énergie pour l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables, Roberto RIZZO,  a pour sa part définir deux grands points entre autres, les faits et chiffres au niveau  mondial ; le cadre règlementaire pour l’Efficacité Énergétique (EE) et les Énergies Renouvelables (EnR) ; le système électrique de la Côte d’Ivoire ;  les Énergies Renouvelables (EnR) en Côte d’Ivoire ; le développement des Projets d’Efficacité Énergétique ; les modèles de business des ESCO ; les mécanismes de financement de l’Energie Renouvelable, etc.

Au niveau mondial, en 2009, ce sont 414 gigawatt (GW) en capacité électrique installée des EnR et 1.627 GW en 2019 ; ce qui démontre une croissance en capacité électrique. De plus, 282 milliards de dollars par année, en Énergies Renouvelables d’investissements. La chine représente le 1er marché en Énergie Renouvelable et au niveau de l’Afrique, c’est l’Afrique du Sud.

Au niveau de la Côte d’Ivoire, un décret a été créé le 21 décembre 2016 par le Fonds National de Maîtrise de l’Energie (FONAME) et la demande en Énergies Renouvelables (EnR) est de 10% en eau chaude sanitaire et 5% en électricité pour les installations y afférentes dans les bâtiments publics entre autres, l’Administration, les Universités et les Hôpitaux. Le système électrique est contrôlé par trois entités notamment, la Compagnie Ivoirienne d’Électricité (CIE), qui est une société privée, à la concession du service public d’électricité ; Côte d’Ivoire Énergies qui est une société d’État et des Producteurs Indépendants d’Energie (PIE), tels que CIPREL, Azito Énergie, etc. La capacité annuelle de biomasse annuelle utilisable pour la production énergétique est de 15 millions de tonnes. La biomasse est le plus utilisé en Côte d’Ivoire.

En ce qui concerne les mécanismes de financement de l’Energie Renouvelable, nous avons entre autres, les banques locales partenaires de SUNREF dont les porteurs de Projets peuvent bénéficier ; des primes et des crédits bail qui sont disponibles.

Notons que dans la situation mondiale actuelle marquée par une crise climatique et sanitaire sans précédent, la promotion des Énergies Renouvelables et de l’Efficacité énergétique dans les Entreprises, devient alors une opportunité, mais également une priorité pour mieux gérer la hausse de la demande en Énergie qui influence fortement la compétitivité des Entreprises. La CGECI par cette campagne de sensibilisation et de formation envisage entre autres, que 100 personnes dont au moins 25% de femmes représentant une centaine d’Entreprises soient sensibilisées ; les Entreprises et les Associations de PME du Secteur Énergie sont identifiées et sensibilisées, etc.

Rappelons que la Côte d’Ivoire a pris d’importants engagements internationaux, notamment la réduction de ses émissions de gaz à effet de serre de 28% et l’accroissement de la part des Énergies Renouvelables dans son mix énergétique à 42% à l’horizon 2030 ; d’où l’importance du Projet ProFERE GIZ – CGECI qui traduit un appui bilatéral concret à la transition énergétique de la Côte d’Ivoire.

 

Nadège Koffi

0

Commentaires

Commentaires