Le Projet « African Certification of Corporate Governance » présenté par Eurocham en Côte d’Ivoire

Le Projet « African Certification of Corporate Governance » présenté par Eurocham en Côte d’Ivoire

Le premier Responsable de la Chambre de Commerce Européenne en Côte d’Ivoire (Eurocham), Julien DELCOURT, a présenté le lundi 07 septembre 2020 au cabinet du Ministère ivoirien de la Promotion des Petites et Moyennes Entreprises (PME) au Plateau (Abidjan-Côte d’Ivoire), le Projet « African Certification of Corporate Governance », qui vise à sensibiliser les PME sur la gestion sur le long terme et de les accompagner dans la mise en place d’une politique de bonne gouvernance.

Au cours d’une séance travail de ce Projet tenu en présence du Ministre ivoirien de la Promotion des Petites et Moyennes Entreprises (PME), Félix ANOBLE, de ses collaborateurs et de l’équipe d’Eurocham, M. DELCOURT, a sollicité le Ministre ivoirien Félix ANOBLE, dans l’exécution dudit Projet.

En effet, doté d’un montant de 800.000 dollars sur cinq ans, l’objectif est de permettre aux PME bénéficiaires de structurer leurs Entreprises tout en bénéficiant de formation gratuite.

Une initiative saluée par le Ministre qui a confirmé sa disponibilité et a rassuré ses hôtes du soutien de son département ministériel dans la conduite de ce Projet qui, bien ficelé, va promouvoir davantage les PME.

Notons que l’action d’Eurocham en Côte d’Ivoire vise les objectifs notamment d’Information, de Formation, de Lobbying et de Networking. Également, elle représente la communauté d’affaires européenne en Côte d’Ivoire vis-à-vis des autorités publiques, des Organisations corporatistes et des Instances européennes. Aussi comme missions, elle facilite le développement de l’activité des Entreprises originaires des pays de l’EEE (l’UE et de l’AELE) ; fait la promotion des échanges industriels et commerciaux entre l’Union Européenne (UE) et la Côte d’Ivoire, ainsi que les investissements européens en CI ; contribue à l’amélioration du climat des affaires et à l’usage des bonnes pratiques par un dialogue constructif avec les autorités ivoiriennes, en collaboration avec les autres chambres consulaires et organisations professionnelles ; apporte une contribution à l’intégration économique de la sous-région, UEMOA et CEDEAO, en matière d’échanges et de libre circulation des biens et services et de développement durable, etc.

 

                                                                Nadège Koffi

 

 

0

Commentaires

Commentaires