Eneida MARTA, l’Artiste Bissau Guinéenne « Je voudrais laisser au monde et aux dirigeants de mon pays, que le peuple n’est pas une poubelle »

Eneida MARTA, l’Artiste Bissau Guinéenne « Je voudrais laisser au monde et aux dirigeants de mon pays, que le peuple n’est pas une poubelle »

Eneida MARTA, chanteuse et compositrice Bissau Guinéenne avec 20 ans de carrière, a été une Ambassadrice nationale pour l’UNICEF pendant trois années. Artiste chanteuse engagée pour les causes sociales, elle vient de sortir un Single dans le mois de Juillet 2020, « KUMA », un mélange de Trap, un des styles traditionnels de son pays la Guinée Bissau qui s’appelle le « DJAMBADON », qui exhorte les dirigeants de son pays d’origine la Guinée Bissau, à se ressaisir afin d’une stabilité et d’une vraie démocratie qui permettra le développement économique du pays sur le continent africain et l’échiquier international.

Dans une interview accordée au site www.afriqueeconomie.net, Eneida MARTA nous parle de sa carrière professionnelle, mais surtout de ses actions pour le combat de la stabilité de son pays la Guinée Bissau au travers du single « KUMA » sorti le mois de Juillet 2020 sur les plateformes digitales.

 

A.E : Quel est le style musical de votre album?

Mon dernier album « IBRA » est un album traditionnel urbain du genre World Music. Mon dernier single quant à lui ;  « KUMA » sorti il y a moins d’un mois (Juillet 2020) est un mélange de TRAP, c’est un des styles traditionnels de mon pays la Guinée Bissau qui s’appelle le DJAMBADON.

 A.E : Combien d’albums à votre actif ?

J’ai cinq albums sur le marché.

A.E : Quelles sont les thématiques abordées dans vos chansons ?

Basiquement dans les thèmes, j’aime retracer la vie quotidienne de mon pays, entre autres l’Amour, la Politique, etc. Je parle un peu de tout. Cela dépend juste du contexte et de l’inspiration.

A.E : Où a été réalisé l’album ?

Je suis une voyageuse en matière d’enregistrement de mes albums, je voyage un peu dans différents pays pour produire mes disques ; parmi eux, la France, le Portugal, la Guinée Bissau, la Cote d’ivoire, le Cap vert, etc. C’est toujours un plus quand on introduit des sonorités distinctes.

A.E : Quel est le nom de votre producteur ?

J’ai travaillé avec plusieurs producteurs y compris moi-même car je me suis déjà autoproduite. C’est mon album qui s’intitule « NHA SONHO » mais, mes deux derniers producteurs sont Athanase KOUDOU qui est un ivoirien. L’album « IBRA » et le single « KUMA » sont l’œuvre d’un jeune producteur appelé Ruben AZZIZ.

A.E : L’album est vendu partout ? Si oui, pouvons-nous avoir les canaux de commercialisation ?

On peut trouver mes albums sur toutes les plateformes digitales et aussi dans les FNAC.

Le lien de la page Youtube du single « KUMA » est https://youtu.be/UeCJJGSS1wI.

A.E : Quels sont vos Projets à court et moyen termes ?

Je prétends continuer à faire connaître la culture de mon pays qui est encore peu connue. Donner et encore donner plus de moi-même pour les causes sociales et parvenir avec ma voix et ma musique ; hisser le drapeau de la Guinée Bissau au plus haut niveau.

A.E : Quel est le message fort que vous souhaitez véhiculer au travers de votre musique ?

Mon dernier single « KUMA » est le message que je voudrais laisser au monde et aux dirigeants de mon pays pour leur dire que « Le peuple n’est pas la poubelle »

A.E : Votre mot de fin à nos lecteurs

Que Dieu protège toute l’humanité contre la  COVID-19 ; de bonnes choses à toutes et à tous les lecteurs du site www.afriqueeconomie.net; prenez soin de vous.

 

 

Interview réalisée par Nadège Koffi

 

 

1+

Commentaires

Commentaires