Une Conférence sous le thème : « LES NOUVELLES ORIENTATIONS DE CHAINES DE VALEUR : DÉFIS ET OPPORTUNITÉS POUR LES EXPORTATEURS MAROCAINS », organisée par le port de Tanger Med

Une Conférence sous le thème : « LES NOUVELLES ORIENTATIONS DE CHAINES DE VALEUR : DÉFIS ET OPPORTUNITÉS POUR LES EXPORTATEURS MAROCAINS », organisée par le port de Tanger Med

Le Groupe Tanger Med et l’ASMEX organise une prochaine session de Tanger Med Talks, très prochainement,  sous le thème : « LES NOUVELLES ORIENTATIONS DE CHAINES DE VALEUR : DÉFIS ET OPPORTUNITÉS POUR LES EXPORTATEURS MAROCAINS ».

 

Dans un Communiqué de Presse transmis au site www.afriqueeconomie.net, le mercredi 22 juillet 2020 par le service communication du port de Tanger Med (Maroc-Afrique du Nord), cette session de Tanger Med Talks représentera ainsi un espace de concertation et de mobilisation et réunira notamment, des Experts internationaux, des Dirigeants de grandes locomotives économiques, des PME exportatrices et des Operateurs logistiques et institutionnels. Prévue pour ce tenir le mardi 28 juillet 2020, cette conférence a été reportée à une date ultérieure selon les organisateurs.

Les organisateurs s’associent autour de cette conférence pour initier une vision commune sur l’avenir des chaînes de valeurs marocaines dédiées à l’export et définir un ensemble d’actions prioritaires, au service du soutien des exportateurs marocains.

En effet, les différents intervenants partageront leurs expériences et aborderont les sujets entre autres, « Impact de la COVID-19 sur les exports et chaînes de valeurs marocaines ; les Nouvelles contraintes et tendances mondiales en matière de « Global Value Chains » ; le Rôle du Numérique et de la Digitalisation logistique dans la promotion et la valorisation des Exports Nationaux ; le Focus sur les PME et la logistique d’export, etc.

Par ailleurs, dans un contexte de ralentissement du commerce mondial (crise de la COVID-19, baisse de la demande, risques politiques, obligations de vigilance sur les chaines d’approvisionnement, etc) et de fluctuation des facteurs qui affectent la compétitivité des Entreprises (hausse du coût de la main d’œuvre en Asie, normes de qualité, innovations technologiques, etc), il est utile de s’interroger sur les nouvelles orientations des chaînes de valeur et l’impact sur les échanges commerciaux.

Toutefois, cette crise offre de nouvelles opportunités à saisir, en permettant aux économies les plus dynamiques, agiles et résilientes de profiter de nouvelles ouvertures notamment, besoins en « Life Products » ( Industrie Pharmaceutiques, Machines Médicales, Produits para-Med, etc), besoin d’assurer la sécurité alimentaire de certains pays dépendants des imports agroalimentaires, besoin d’assurer des chaînes d’approvisionnement plus fiables, plus proches, plus rapides, et surtout plus indépendantes.

Notons que le Maroc et l’économie marocaine sont en mesure de saisir ces opportunités. La mise en place de chaînes de valeurs nationales, nouvellement adaptées, digitalisées, renforcées qualitativement et dédiées au soutien des exports, devient donc une priorité.

Rappelons que Tanger Med est situé sur le détroit de Gibraltar. Il constitue une plateforme industrielle pour plus de 900 Entreprises qui représentent un volume d’affaires annuel de 8.000 millions d’euros, dans différents Secteurs tels que l’Automobile, l’Aéronautique, la Logistique, le Textile et le Commerce. Le port marocain de Tanger Med est la plus importante infrastructure portuaire en Afrique ; avec 9 millions de conteneurs EVP traités en 2019, il se classe 45ème  port le plus important du monde et le 1er  port d’Afrique. En 2019, à la suite de son extension, il entre dans le top 20 des plus grands ports à conteneurs au monde. La ligne LGV Tanger Casablanca, inaugurée le 15 novembre 2018, permet d’améliorer la connectivité du port à la zone commerciale de Casablanca en moins de trois heures. Tanger Med est le premier port d’Afrique à utiliser la technique des caissons ainsi qu’à obtenir le label «EcoPorts» par l’European Sea Ports Organisation (ESPO), souligne-t-on.

 

 

Nadège Koffi

 

 

0

Commentaires

Commentaires