Un Programme de réformes économiques bientôt entamé par le FMI, au Soudan

Un Programme de réformes économiques bientôt entamé par le FMI, au Soudan

Les services du Fonds Monétaire International (FMI) sont parvenus à un accord avec les autorités soudanaises pour la mise en place d’un Programme de réformes pour les 12 prochains mois, afin de réduire les grands déséquilibres macroéconomiques du pays.

L’annonce a été rendue publique le mardi 23 juin 2020, dans un Communiqué de Presse du FMI.

En effet, le nouveau Programme qui n’est pas adossé à un financement vise à rééquilibrer le cadre macroéconomique du pays afin de relancer l’activité économique et la création d’emploi tout en renforçant la gouvernance. Il permettra notamment, de rétablir la stabilité macroéconomique, de jeter les bases d’une croissance forte et inclusive, de mobiliser des financements extérieurs, de progresser vers l’allégement de la dette dans le cadre de l’initiative en faveur des Pays Pauvres Très Endettés (PPTE), et de faire face à l’impact de la COVID-19.

« L’accent est mis sur la réduction des déficits budgétaires et extérieurs afin de contenir l’inflation sur le renforcement des programmes sociaux afin d’atténuer l’impact de l’ajustement et de traiter les retombées de la COVID-19, et sur l’amélioration de l’environnement des affaires et de la gouvernance. A l’appui de ces objectifs, le train de réformes prévoit d’augmenter les recettes intérieures et de réformer les subventions à l’énergie afin de créer une marge de manœuvre pour accroître les dépenses en faveur des programmes sociaux », a déclaré le Chef de Mission du FMI, Daniel KANDA, qui a dirigé l’équipe du FMI ayant négocié le Programme au Soudan. Ajoutant qu’une politique monétaire prudente et une réforme des taux de change contribueront à réduire l’inflation, à renforcer la compétitivité extérieure et à soutenir la reprise économique. « La lutte contre la corruption et l’amélioration de l’environnement des Entreprises, afin de stimuler la croissance et la création d’emplois, sont également des éléments clés du Programme », a-t-il indiqué.

Par ailleurs, pour cette année 2020, le FMI s’attend à une croissance de -8% de l’économie du pays.

Notons que cette annonce représente un signe positif pour le Soudan, alors que le Gouvernement de transition en place depuis la chute du Président de la République, SEM, Omar el-BECHIR, essaye de faire réintégrer le pays au système financier international duquel il est exclu depuis des décennies. Avec une dette estimée à plus de 190% du PIB en 2019, le pays fait face à une énorme inflation qui a fait chuter la monnaie locale.

 

Patrice Bantchi

0

Commentaires

Commentaires