3ème édition du Salon de l’Immobilier de Côte d’Ivoire/ 25.000 visiteurs à l’assaut d’un défi pour l’acquisition dans le Secteur de l’Immobilier en Côte d’Ivoire

3ème édition du Salon de l’Immobilier de Côte d’Ivoire/ 25.000 visiteurs à l’assaut d’un défi pour l’acquisition dans le Secteur de l’Immobilier en Côte d’Ivoire

Ce sont 25.000 visiteurs qui participent du 14 au 15 mars 2020 au Sofitel Hôtel Ivoire d’Abidjan (Côte d’Ivoire-Afrique de l’Ouest) au Salon de l’Immobilier de Côte d’Ivoire (SICI), afin être orientés et conseillés sur l’acquisition dans le Secteur de l’Immobilier.

   

Initiée par l’Entreprise de communication Mind’ici, cette 3ème édition du SICI sous le thème central : « L’INNOVATION IMMOBILIÈRE FACE AU DÉFI DU DEVELOPPEMENT DURABLE », s’est effectuée en présence d’autorités politiques, administratives et des acteurs de l’écosystème de l’immobilier en Côte d’Ivoire et de la sous-région.

Selon l’initiatrice du SICI, Cynthia LATH, Directrice associée de la structure Mind’ici, les missions du SICI depuis plusieurs années sont notamment, de concevoir une plateforme qui rassemblerait tous les experts du Secteur de l’Immobilier et le grand public, à la recherche d’opportunités immobilières ; de créer un pôle de formation spécialisé dans le domaine de l’immobilier, qui accompagnerait tous les Professionnels du Secteur de l’Immobilier ; et enfin de créer un pôle d’informations pour toutes personnes désirant avoir des informations sur tout ce qui est processus et procédures administratifs régissant le Secteur de l’Immobilier ivoirien.

 

« Nous vous remercions chère initiatrice, pour l’amélioration de vie de nos concitoyens. La problématique de la ville durable engage une multitude d’acteurs sur des agrégats aussi variés que complexes et composent une action concertés pour faire face aux nombreux défis liés à l’urbain. C’est pourquoi, le présent Salon revêt une grande importance pour le Ministère de la ville, car il réunit une multitude d’acteurs, d’institutionnels, d’industriels, de promoteurs immobiliers de la société civile, du secteur bancaire et financiers », a déclaré le Représentant du Ministre ivoirien de la Ville, M. Touré MAMOUDOU, lors de la cérémonie d’ouverture de la 3ème édition du SICI. Indiquant qu’il devient fondamental pour les acteurs du Secteur, d’innover pour l’amélioration des conditions de vie des populations.

Quant au Représentant du Ministre ivoirien de la Construction, de l’Urbanisme et du Logement, M. Célestin KOUA, qui a félicité les organisateurs et les participants de cet événement, il a invité les acteurs de l’écosystème de l’immobilier, à penser et proposer des schémas de développement durable pour le bien-être des populations. Indiquant que la problématique de l’immobilier et du logement social est un sujet qui tient à cœur au Gouvernement ivoirien depuis plusieurs années et revenir à la location-vente sans apport initial permettra d’emmener beaucoup d’ivoiriens d’acquérir un logement. « C’est en cela que depuis 1960, jusque dans les années 1980, le Président Félix Houphouët Boigny avait créé de grandes sociétés tels que la SICOGI qui existe encore et la SOGEFIA ; et de 1960 à 1985, c’est quand même 100.000 logements que nous avons conçus et bâtir pour les ivoiriens, mais la crise économique est passée par là et l’État s’est retiré de la production directe du logement, le Secteur Privé a pris le relais. A partir de 2010, le Gouvernement ivoirien a décidé de faire de la question du logement social, un additif afin de permettre à tous les ivoiriens de bénéficier d’un logement abordable à partir de 5 millions de FCFA, de 10 millions, au maximum de 15 millions de FCFA », a-t-il révélé.

Notons que durant deux jours, les acteurs de l’écosystème de l’immobilier en Côte d’Ivoire et de la sous-région ont mené des réflexions par des Panels et Conférences, des rencontres B to B pour permettre aux visiteurs notamment d’être orientés quant à l’achat d’un terrain, la construction de leur maison, l’achat d’un bien immobilier, ou dans l’ameublement ou rénovation d’un bien déjà acquis.

 

Rappelons que 90% des moins de 35 ans veulent devenir propriétaire, 99% des ivoiriens estiment que l’immobilier est un placement sûr, 75% des cadres ont l’intention d’investir dans les années à venir, et 75% des visiteurs à ce Salon, ayant un Projet immobilier, le concrétisent dans les six mois suivant la visite de ce genre d’événement. Le Secteur de l’immobilier représentait 13% des 12.166 entreprises créées en Côte d’Ivoire en 2016. Il est le troisième secteur pourvoyeur d’emplois, environ 11.000 par an, soit 12% de la création d’emplois entre 2015 et 2016, après le commerce (31%) et l’industrie manufacturière (15%)Sa part dans le Produit Intérieur Brut (PIB) est estimée à 6%. Ces chiffres attestent de la bonne santé du secteur du bâtiment et de la construction en Côte d’Ivoire, souligne-t-on.

 

 

Nadège Koffi

 

0

Commentaires

Commentaires