Le Secrétaire d’Etat américain Mike POMPEO en tournée au Sénégal, Angola et Éthiopie dès ce 15 février 2020

Le Secrétaire d’Etat américain Mike POMPEO en tournée au Sénégal, Angola et Éthiopie dès ce 15 février 2020

Le Secrétaire d’État américain, Mike POMPEO, entame une mini-tournée africaine ce samedi 15 février 2020, dans les pays du Sénégal, de l’Angola et de l’Éthiopie, pour le renforcement des relations économiques des États-Unis sur un continent marqué par une forte présence de la Chine qui entretient des relations économiques et commerciales tendues depuis quelques années, avec les États-Unis.

 

En effet, cette première visite du Chef du département américain des Affaires étrangères en Afrique subsaharienne depuis sa nomination il y a deux ans, s’inscrit sous le signe du renforcement des relations économiques des États-Unis sur un continent marqué par une forte présence de la Chine qui entretient des relations économiques et commerciales tendues depuis quelques années, avec les États-Unis.

Par ailleurs, il sera au cours de cette tournée africaine, de traiter des questions de stabilité, de terrorisme et de conflits qui se posent dans cette zone du continent dont plusieurs pays sont l’objet d’attaques, entre autres le Burkina Faso, le Mali, le Niger, etc. Ce, alors qu’un retrait des forces américaines du continent aux prises avec les groupes armés terroristes, fait encore l’objet d’intenses discussions. Le choix du Sénégal qui est un partenaire de sécurité extrêmement fort pour les États-Unis, n’est pas fortuit. Également, il sera question de plancher notamment, sur les mesures de restriction de visa envisagées par le Président américain Donal TRUMP envers certains pays africains, dont le Nigeria et le Soudan.

Notons que Washington avait d’ailleurs accusé Pékin d’enfermer les pays africains dans un « piège de la dette » en raison des nombreux financements accordés au continent par la Chine, ces dernières années.

 

                                                                   Nadège Koffi

 

 

0

Commentaires

Commentaires