L’Autorité de Régulation des Télécommunication/TIC de Côte d’Ivoire (ARTCI) invite les populations, les opérateurs de téléphonie mobile et les organes de presse à se référer à l’Institution pour disposer d’informations fiables et officielles sur le niveau de qualité de service des réseaux de téléphonie mobile en Côte d’Ivoire

L’Autorité de Régulation des Télécommunication/TIC de Côte d’Ivoire (ARTCI) invite les populations, les opérateurs de téléphonie mobile et les organes de presse à se référer à l’Institution pour disposer d’informations fiables et officielles sur le niveau de qualité de service des réseaux de téléphonie mobile en Côte d’Ivoire

L’Autorité de Régulation des Télécommunication/TIC de Côte d’Ivoire (ARTCI) invite les populations, les opérateurs de téléphonie mobile et les organes de presse à se référer à l’Institution pour disposer d’informations fiables et officielles sur le niveau de qualité de service des réseaux de téléphonie mobile en Côte d’Ivoire.

Dans un Communiqué de Presse transmis au site www.afriqueeconomie.net ce mercredi 12 février 2020, l’ARTCI rappelle aux organes de presse, aux opérateurs de téléphonie mobile et aux populations que conformément aux dispositions de l’article 72 de l’ordonnance n°2017-293 du 21 mars 2012 relative aux Télécommunications et au Technologies de l’Information et de la Communication, la définition des indicateurs et normes de qualité de service et de performances pour la fourniture de services de télécommunication/TIC au niveau national et le contrôle de leur conformité relèvent de sa compétence.

En effet, des organes de presse ont récemment publié des articles faisant état de résultats d’un audit de la qualité de service des réseaux de téléphonie mobile en Côte d’Ivoire réalisé par un cabinet privé, sur la base de normes dites internationales. Selon ces résultats, l’un des opérateurs de téléphonie mobile exerçant dans le secteur a été positionné comme le meilleur opérateur télécom en matière de qualité de réseau, de service voix et de service data (internet) sur le marché de la téléphonie mobile. Lesdits résultats sont en discordance avec ceux de l’ARTCI.

Par ailleurs, ne disposant d’aucune information ni sur le mode opératoire, ni sur les indicateurs et normes utilisés par ledit cabinet dans la réalisation de son audit, l’ARTCI ne saurait en garantir les résultats, encore moins, le classement qui en découle. En tout état de cause, l’ARTCI invite les populations, les opérateurs de téléphonie mobile et les organes de presse à se référer à son site web www.artci.ci pour disposer d’informations fiables et officielles sur le niveau de qualité de service des réseaux de téléphonie mobile en Côte d’Ivoire issues des différents audits et contrôles règlementaires régulièrement réalisés par ses soins , conformément à la réglementation en vigueur. Les résultats du dernier audit de la qualité de service réalisé par l’ARTCI seront publiés dans les jours à venir.

Rappelons que l’ARTCI a été créé par l’Ordonnance n°2012-293 du 21 mars 2012 à l’issue de la fusion du Conseil des Télécommunications de Côte d’Ivoire (CTCI) et de l’Agence des Télécommunications de Côte d’Ivoire (ATCI). L’ARTCI est une Autorité administrative indépendante dotée de la personnalité juridique et de l’autonomie financière. Les missions de régulation sont exercées par l’ARTCI de façon indépendante, impartiale et transparente et le siège de l’ARTCI est installé à Abidjan (Côte d’Ivoire-Afrique de l’Ouest), souligne-t-on. Avec comme missions principales, entre autres, de définir les principes et autoriser la tarification des services qui sont fournis sous le régime du monopole, de délivrer les autorisations d’exploitation des services de Télécommunications, d’accorder les agréments des équipements terminaux, de protéger les consommateurs, de réguler l’internet, la concurrence, l’interconnexion, etc

 

 

Nadège Koffi

0

Commentaires

Commentaires