Le Textile africain exposé à Malabo durant trois jours

Le Textile africain exposé à Malabo durant trois jours

La 6ème édition du Salon International du Textile Africain (SITA) qui s’est tenu du 24 au 26 janvier 2020 à Malabo (Guinée Equatoriale-Afrique Centrale) a permis aux acteurs de ce secteur d’activité d’exposer leur savoir-faire.

 

Cet événement parrainé par le Président de la République de la Guinée Équatoriale, SEM Teodoro Obiang Nguema MBASOGO sous le thème : « ÉTAT DES LIEUX ET STRATEGIES DE DEVELOPPEMENT », a vu la participation d’une trentaine de pays et de personnalités politiques et administratives de différents pays invités.

 

En effet, le SITA qui est un vaste marché de promotion et de valorisation du textile Africain, entend depuis plusieurs années participer au développement économique des acteurs du textile africain. Le Secteur africain du textilehabillement serait le deuxième secteur le plus important en termes d’emplois, après l’Agriculture, en Afrique.

Pour le Commissaire Général du SITA, l’honorable Abdoulaye MOSSE, qui entend faire de cet événement un événement itinérant à tous les pays du continent africain afin de mieux valoriser le textile africain. « C’est également le lieu de récompenser et féliciter tous nos Partenaires qui nous accompagnent depuis des années », a-t-il déclaré.

   

Durant trois jours, le SITA a été marqué notamment par, une parade, des conférences, d’expositions, d’un défilé de mode et de la nuit du coton où l’on a pu assister à la récompense de lauréats dans des catégories que sont le Prix du meilleur styliste revenu à Monotoko une styliste camerounaise ; celui du meilleur mannequin a été décerné à l’Equato-Guinéenne Alba Labelle Obama  et le Niger s’est positionné à la troisième place,  avec le Prix du meilleur stand de création.

                     

Notons que nombre de pays africains figurent parmi les plus grands producteurs du coton.

   

Rappelons que les précédentes éditions se déroulaient au Burkina Faso (Afrique de l’Ouest).

 

Nadège Koffi

0

Commentaires

Commentaires