Une Ambassade du Rwanda installée au sein du royaume du Maroc

Une Ambassade du Rwanda installée au sein du royaume du Maroc

Le Ministre marocain des Affaires Étrangères, de la Coopération africaine et des marocains résidant à l’étranger, SEM Nasser BOURITA et son homologue rwandais, SEM Olivier NDUHUNGIREHE, Secrétaire d’État rwandais aux Affaires Etrangères ont procédé le mercredi 15 janvier 2020 à Rabat (Maroc-Afrique du Nord) à l’ouverture de l’Ambassade de la République Rwandaise.

En effet, le royaume chérifien entend intensifier la coopération Sud-Sud voulu par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, avec tous les pays du continent africain.

 

Par ailleurs, pays de 26 338 km², le Rwanda est un pays enclavé d’Afrique de l’Est avec un paysage montagneux verdoyant. Dirigé par le Président Paul KAGAME, qui a imposé comme langue officielle l’anglais depuis quelques années, le Rwanda fait figure de virtuose économique en Afrique. Le modèle impulsé par son Président de la République, veut placer le pays au cœur de l’innovation. Un choix fait au détriment des agriculteurs majoritaires. Avec une croissance de 7,5 % par an, les indicateurs économiques font pâlir d’envie ses africains. Ils comblent ses bailleurs de fonds, qui financent 40 % du budget du pays et qui n’hésitent pas à évoquer le « miracle africain ». Le FMI prévoit une croissance de 7,8 % en 2019. Pour les investisseurs étrangers, le pays compte plusieurs atouts entre autres, une stabilité politique liée, un indice de corruption relativement bas, 4ème pays du continent dans le classement de Transparency International et un taux de scolarisation de 98% selon l’UNICEF.

Quant à l’économie du Maroc qui est une économie de marché d’inspiration libérale, l’État joue néanmoins un rôle non négligeable dans l’émergence économique du pays avec sa stratégie d’industrialisation. Le PIB du Maroc a connu un taux de croissance annuel de 4% sur la dernière décennie et a atteint 11.5 milliards de $ en 2017. Le Maroc est le troisième producteur et premier exportateur mondial de phosphates, rentrée importante en devises pour le pays. Il détient, et de loin, les premières réserves mondiales avec 50 milliards de tonnes. C’est également une puissance agricole. En 2012, le pays occupe respectivement le 6ème rang mondial, le 4ème et le 3ème en ce qui concerne les exportations d’agrumes, de tomates et d’olives de table. Il est à la 10ème place pour l’huile d’olive.

 

 

                                                 Nadège Koffi

0

Commentaires

Commentaires