COP-25 : 196 pays réunis pour tenter de répondre au défi climatique à Madrid

COP-25 : 196 pays réunis pour tenter de répondre au défi climatique à Madrid

Ce sont près de 196 pays qui sont réunis du 02 au 13 décembre 2019 à Madrid (Espagne-Europe du Sud), afin de tenter d’améliorer la réponse de la Communauté Internationale à la crise climatique.

En effet, cette rencontre internationale entre dans le cadre de la Conférence 2019 des Nations Unies sur le Climat (COP). Cette Conférence s’ouvre alors que l’Accord de Paris sur le climat, conclu en 2015 tarde à montrer des résultats concrets. Alors que les Etats-Unis de Donald TRUMP, ont annoncé leur retrait de l’Accord, divers rapports ont souligné une hausse des émissions de gaz à effet de serre (GES), ces dernières années. D’après l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM), en 2018, les émissions globales de GES ont atteint un nouveau record, dépassant même la moyenne de ces dix dernières années.

Par ailleurs, l’objectif pour ces pays sera donc de relever l’ambition « climat », qui avait été fixée dans le cadre des précédents Accords conclus. La Conférence se déroulera sous la Présidence du Gouvernement du Chili et sera organisée avec le soutien logistique du Gouvernement espagnol. L’un des objectifs clés est d’accomplir plusieurs tâches pour la réalisation intégrale de l’accord de Paris sur le changement climatique. En outre, la conférence a vocation à stimuler les ambitions en préparation de 2020, année pour laquelle les pays se sont engagés à transmettre de nouveaux plans nationaux d’action climatique mis à jour.

Notons que l’événement réunira sur 12 jours une vingtaine de milliers de personnes.

Rappelons que le Secrétaire Général de l’Organisation des Nations Unies, Antonio GUTERRES, s’était prononcé à Paris en ces termes : « Soyons clairs. Jusqu’à présent, nos efforts pour atteindre ces objectifs ont été tout à fait insuffisants. Les engagements pris à Paris amèneraient quand même à une hausse des températures de trois degrés ; de nombreux pays ne respectent même pas ces engagements ». Ajoutant qu’il était important pour tout le monde d’arrêter la guerre contre la nature, et la science.

 

Patrice Bantchi

0

Commentaires

Commentaires