Les inscriptions du concours de jeunes leaders africains initié par l’Ambassade des USA lancé à Abidjan

Les inscriptions du concours de jeunes leaders africains initié par l’Ambassade des USA lancé à Abidjan

La candidature de la bourse Mandela Washington (MWF) pour les jeunes leaders africains (YALI) a été lancée ce samedi 14 septembre 2019 et prendra fin dès le 09 octobre prochain sur la plateforme de l’Ambassade des États-Unis qu’est le https://yali.state.gov/mwf/.

Au cours d’une cérémonie d’information du plus grand Programme initié par l’Ambassade des États-Unis effectuée le jeudi 12 septembre 2019 au centre Andrew Young du Plateau (Abidjan-Côte d’Ivoire), le Chargé des Programmes d’échanges éducatifs et culturels de l’Ambassade des États-Unis, Guy Honoré KOFFI, a expliqué aux nombreux jeunes intéressés à ce Programme, la procédure à entreprendre pour postuler et surtout être retenu à ce Programme.

Selon M. KOFFI, le MWF pour les jeunes leaders africains est le programme d’échanges par excellence de l’Initiative des Jeunes Leaders Africains (Young African Leadership Initiative-YALI) qui impacte et enrichit les jeunes par le biais de cours théoriques, de formations en leadership et réseautage de l’Ambassade des États-Unis.

En effet, cette bourse qui offre chaque année à 700 jeunes leaders remarquables de l’Afrique subsaharienne l’occasion de renforcer leurs capacités dans une université américaine et profiter d’un stage pour leur développement professionnel, se décline en plusieurs étapes pour la sélection des candidatures.

En ce qui concerne les conditions d’éligibilités des candidats de la Côte d’Ivoire, il faudrait notamment, être ivoirien et résider sur le territoire national, parler et écrire parfaitement l’anglais, être âgé de 25 à 35 ans au moment de la soumission de la demande de candidature, avoir une expérience avérée dans le leadership, dans le service public, les affaires ou l’Entrepreneuriat ou l’engagement civique.

Par ailleurs, pour ce qui est de la préparation de sa candidature, M. KOFFI a expliqué qu’il fallait surtout avoir un Curriculum Vitae (CV) compétitif et maîtriser le Projet pour lequel le candidat envisage défendre pour sa candidature, ce qui permettrait après sa formation reçue durant les six mois aux États-Unis, ce qu’il fera lorsqu’il sera dans son pays d’origine.

Notons que le Programme MWF créé en 2014 par le Président américain Barack OBAMA, a pour objectif de soutenir les jeunes leaders africains dans leurs efforts pour promouvoir la croissance et la prospérité, renforcer la gouvernance démocratique et améliorer la paix et la sécurité sur le continent africain. Afin de disposer de toutes les informations utiles et pratiques à ce Programme 2020 de l’Ambassade des États-Unis, il est impératif à tous les candidats, de s’orienter sur le site https://yali.state.gov/mwf/ de l’Ambassade des États-Unis, car le début de ce Programme sera entamé dès juin 2020 aux États-Unis et la fermeture aux inscriptions des candidatures est fixée au 09 octobre 2019 dès 16h GMT sur le site.

 

Rappelons qu’en 2018, sur 38.000 candidatures déposées, se sont 700 candidats de l’Afrique subsaharienne qui ont pu bénéficier de ce Programme de l’Ambassade des États-Unis.

 

Nadège Koffi

 

0

Commentaires

Commentaires