Selon le FMI, la croissance économique devrait ralentir à 4,3% et 3,9% en 2019 et 2020 en RDC

Selon le FMI, la croissance économique devrait ralentir à 4,3% et 3,9% en 2019 et 2020 en RDC

Selon un communiqué de presse du Fonds Monétaire International (FMI) publié le mardi 03 septembre 2019, la croissance économique de la République Démocratique du Congo (RDC) devrait ralentir à 4,3% et 3,9% en 2019 et 2020.

D’après l’Institution de Bretton Woods, ce ralentissement sera essentiellement causé par la chute des prix du cuivre et du cobalt, deux matières qui avaient propulsé la croissance économique du pays à 5,8% en 2018. Cela devrait entraîner une baisse des recettes minières, créant un déficit budgétaire de 0,2% du PIB cette année.

« Sur la base des politiques actuelles, les revenus en RDC resteront bien en dessous de la moyenne de l’Afrique subsaharienne, malgré l’impact positif du code minier révisé en 2018. La prolifération des impôts et des institutions fiscales, les exonérations fiscales généralisées, l’assiette fiscale étroite et les frontières longues et poreuses en sont les facteurs sous-jacents », indique le FMI dans son communiqué. Ce, alors que la faiblesse des infrastructures entraînant des coûts de production élevés, continue à rendre difficile le climat des affaires.

Notons qu’en 2019, le FMI table sur une baisse du déficit de la balance courante à 3,5% contre 4,6% l’année dernière, et sur une hausse des réserves de change de la banque centrale, passant de 2,6 semaines d’importations en 2018 à 3,7 semaines d’importations cette année.

 

Ifernisse.A

0

Commentaires

Commentaires