Une aide du Japon à l’Afrique pour doubler sa production rizicole à 50 millions de tonnes d’ici 2030

Une aide du Japon à l’Afrique pour doubler sa production rizicole à 50 millions de tonnes d’ici 2030

Le Premier Ministre japonais, Shinzo ABE, a annoncé le jeudi 29 août 2019 à Yokohama (Japon-Asie), que le Japon aidera le continent africain à doubler sa production rizicole à 50 millions de tonnes d’ici 2030.

Cette annonce a été donnée en marge de la 7ème Conférence Internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD 7) qui se tient du 28 au 30 août 2019 à Yokohama.

En effet, cette aide du Japon se fera par le canal de l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA) qui travaillera de concert avec l’Association Sasakawa pour l’Afrique (SAA) afin d’aider le continent à doubler sa production de riz à 50 millions de tonnes, d’ici 2030.

Par ailleurs, alors que l’Afrique est déjà le second pôle d’importation de riz, elle devrait atteindre, d’ici 2028, la première place avec un volume projeté à 29 millions de tonnes, soit 49 % du stock global. Sur le continent, l’Afrique subsaharienne est la principale consommatrice de la céréale, mais reste en retard sur le plan de la production. Le rendement par hectare est en effet de 2,2 tonnes contre 4,51 tonnes au plan mondial, selon les données du Centre du riz pour l’Afrique (Africa Rice).

Notons que la SAA est orientée notamment vers la vulgarisation des technologies agricoles améliorées couvrant des cultures comme le blé, le riz, le maïs, le sorgho, les tubercules et les légumineuses.

Cette 7ème Conférence avec pour thème « FAIRE AVANCER LE DÉVELOPPEMENT EN AFRIQUE PAR LES PERSONNES, LES TECHNOLOGIES ET L’INNOVATION », intervient dans un contexte marqué par la forte présence du géant chinois sur le continent africain. Le Japon, à l’instar des États-Unis ou de la Russie, veut redynamiser ses relations avec les pays africains afin de rattraper son retard par rapport à Pékin.

Rappelons que depuis le lancement de la première  édition de la TICAD en 1993, le Japon a déjà accordé plus de 47 milliards de $ d’aide publique au développement aux pays africains, loin des 60 milliards de $ annuels promis par la Chine au continent africain. Au cours de la dernière décennie, les exportations japonaises vers l’Afrique ont baissé de près de moitié, à environ 7 milliards de $, alors que le stock de ses IDE sur le continent, ne représente actuellement que 20% de ceux de la Chine.

 

Nadège Koffi

 

 

 

0

Commentaires

Commentaires