Assemblée Générale Ordinaire du Patronat ivoirien/ Jean-Marie ACKAH, Président du Patronat ivoirien : « Le Secteur Privé ivoirien se porte bien à l’instar de l’économie ivoirienne »

Assemblée Générale Ordinaire du Patronat ivoirien/ Jean-Marie ACKAH, Président du Patronat ivoirien : « Le Secteur Privé ivoirien se porte bien à l’instar de l’économie ivoirienne »

Le Président de la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI), M. Jean-Marie ACKAH, a déclaré ce jeudi 27 juin 2019 au sein de la Maison de l’Entreprise au Plateau (Abidjan), que le Secteur privé ivoirien se porte bien comme il en est pour l’économie ivoirienne.

« Globalement, le Secteur Privé ivoirien se porte bien, je dirai à l’instar de l’économie ivoirienne. Maintenant nous sommes convaincus que le Secteur Privé peut encore mieux se porter. C’est notre rôle en tant qu’organisation patronale, d’identifier les freins, les obstacles à lever. C’est ce que nous allons continuer à mener au cours de cette année 2019 », s’est exprimé le Président de le CGECI, au terme de l’Assemblée Générale Ordinaire de l’Organisation, qui a permis de rendre compte à l’ensemble de ses membres, du fonctionnement de son Organisation ; également présenter ses activités menées tout au long de l’année 2018 et faire le point au niveau financier, sur la base du rapport fait par le Commissaire aux Comptes.

Selon M. Jean-Marie ACKAH, l’objectif de cette Assemblée Générale Ordinaire a été de présenter aux membres, les activités qui se sont déroulées dans le sens du renforcement de la notoriété et de la crédibilité de la représentativité l’organisation. Par ailleurs des résultats positifs, des avancées significatives, mais également des points importants restent en attente, sur lesquels le plaidoyer continue avec le Gouvernement ivoirien, entre autres, la problématique de la réforme fiscale où des avancées continuent, la problématique des Champions nationaux, etc.

En effet, créée pour être une force de propositions vis-à-vis des pouvoirs publics, la CGECI continue de mener des actions dans ce sens (l’Entrepreneuriat, la Fiscalité, le Financement des PME, etc), mais également au nombre des événements majeurs vécus par l’Organisation au cours de l’année 2018, l’on peut citer la rencontre entre le Secteur Privé ivoirien et le Président Sierra-Léonais, SEM Julius Maada BIO, qui pour sa première sortie officielle après son élection, avait choisi d’effectuer en Côte d’Ivoire, une visite d’État. Aussi, le Patronat ivoirien a eu également l’insigne honneur de recevoir le Président de la République du Rwanda, SEM, Paul KAGAME, où un entretien instructif avec le Secteur Privé ivoirien a eu lieu.

Toutefois, malgré ces faits notables et les avancées enregistrées, des défis majeurs et non des moindres restent encore à relever pour permettre au Secteur Privé ivoirien de jouer pleinement son rôle de pilier de la croissance économique. Par ailleurs, sachant que l’économie ivoirienne a évolué dans un environnement globalement favorable, grâce aux efforts d’amélioration du climat des affaires, à la stabilité du cadre macroéconomique, à la poursuite de la mise en œuvre du PND 2016-2020 et au repositionnement du pays sur la scène internationale. Dans ce contexte, la Côte d’Ivoire continue de bénéficier de la confiance aussi bien des investisseurs que des partenaires économiques. En témoigne, le succès de l’émission des euro-obligations, l’organisation à Abidjan du 5ème Sommet Afrique-Union Européenne (UE) en novembre 2017, l’adhésion à l’initiative Compact G20 ainsi qu’au Programme Compact du Millenium Challenge Corporation (MCC) dont un accord de don d’un montant d’environ 315 milliards de FCFA a été signé avec le Gouvernement américain pour financer les Projets dans les Secteurs de l’Éducation et des Infrastructures routières.

Notons que le Conseil d’Administration de la CGECI, dans sa réunion du 25 janvier 2018 a adopté le budget 2018 et recommandé à la Direction Exécutive de mettre un accent particulier sur le recouvrement des cotisations des adhérents. Le Projet de budget (TSE et fonctionnement), présenté par le Directeur Exécutif, s’équilibre en ressources et en emplois à 6.819 millions de FCFA et prévoit 2.781 millions de FCFA pour les activités d’appui et d’encadrement du Secteur Privé. Aussi, un nouveau Directeur Exécutif, en la personne de M. Stéphane AKA-ANGHUI, avec 25 ans d’expérience professionnelle, d’abord dans le Secteur privé; ensuite dans l’Administration ivoirienne a pris fonction depuis le 02 janvier 2019.

Rappelons que la CGECI est constituée de membres adhérents et de membres associés. Les membres adhérents sont les Groupements Professionnels, les Syndicats, les Associations Professionnelles et les Entreprises de l’Industrie, du Commerce, des Services et de l’Agriculture. Les membres associés sont les Organisations et Associations non représentatives d’un Secteur d’activité, mais qui, de par leurs actions en faveur du développement du Secteur Privé, ont été agréées par la CGECI. Ainsi, depuis 2010, la CGECI tient deux comptabilités distinctes notamment, une comptabilité TSE pour la gestion de la quote-part de la Taxe Spéciale d’Équipement (TSE) reversée au Secteur Privé pour lequel la CGECI a reçu mandat de gestion et une comptabilité CGECI pour ses ressources propres.

 

N.K

 

0

Commentaires

Commentaires