3,2% de contraction du PIB au 1er trimestre en Afrique du Sud

3,2% de contraction du PIB au 1er trimestre en Afrique du Sud

Selon l’Agence Nationale des Statistiques (Stats A) qui a annoncé le 04 juin 2019, que le Produit Intérieur Brut (PIB) de l’Afrique du Sud a reculé de 3,2%, au premier trimestre de 2019, enregistrant ainsi sa plus grave contraction depuis dix ans.

L’Agence Nationale des Statistiques a précisé que  le PIB du pays le plus développé du continent africain s’est contracté de 3,2% en rythme annuel par rapport au trimestre précédent, bien au-dessus des prévisions des analystes qui tablaient sur un recul de 1,6%.

Par ailleurs, au 4ème trimestre 2018, l’économie du pays de l’arc-en ciel avait enregistré une croissance de 1,4%.

Pour une experte du Cabinet de Conseil Peregrine Treasury Solutions, Bianca BOTES, elle a estimé qu’il s’agit de la plus forte contraction en Afrique du Sud depuis la crise financière de 2008, indiquant que ce recul marqué du PIB reflète la situation désastreuse du pays. « Le coup de frein enregistré sur les trois premiers mois de l’année en cours s’explique essentiellement par les mauvaises performances des Secteurs de l’Agriculture, de l’Industrie manufacturière et des Mines qui ont vu leurs activités chuter de respectivement de 13%, 8,8% et 10,8% », a-t-elle ajouté.

Notons que les exportations ont chuté de 26,4% durant le 1er trimestre 2019, tandis que les importations ont reculé de 4,8%. Après avoir enregistré des taux de croissance de l’ordre de 5 % entre 2004 et 2007, l’économie sud-africaine est en berne depuis quelques années, en raison notamment de la chute des cours des matières premières, de la propagation de la corruption et de la multiplication des mouvements sociaux dans des Secteurs stratégiques comme les Mines et l’Industrie. La croissance du PIB du pays n’a pas dépassé 2% depuis 2013.

 

Christelle Panjho

0

Commentaires

Commentaires