Le Patronat ivoirien invite les PME/PMI ivoiriennes à s’approprier le dispositif de financement de soutien aux PME/PMI dans l’UEMOA géré par la BCEAO

Le Patronat ivoirien invite les PME/PMI ivoiriennes à s’approprier le dispositif de financement de soutien aux PME/PMI dans l’UEMOA géré par la BCEAO

La Vice-Présidente de la Commission Développement des PME et Financement de Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI), Marthe Fatoumata EHUI, a invité ce mercredi 29 mai 2019 au siège de la Maison de l’Entreprise au Plateau (Abidjan-Côte d’Ivoire), les PME/PMI ivoiriennes à s’approprier le dispositif de financement de soutien aux PME/PMI dans la zone UEMOA, géré par la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO).

« Beaucoup d’initiatives liées au financement des Entreprises à forte publicité qui n’ont pas abouti. Le Patronat ivoirien a estimé qu’il était important de réfléchir sur les stratégies et au développement de ces PME. Vu que la BCEAO a mis en place un dispositif afin d’aider ces PME, il était important de vous informer et sensibiliser à exploiter ce dispositif. Il nous appartient nous opérateurs économiques, à nous mobiliser et battre afin d’exploiter ce dispositif. C’est un coup de pouce qu’elle nous fait« , a-t-elle déclaré lors de l’Atelier d’Information sur le dispositif de soutien au Financement des PME/PMI dans l’UEMOA, initié par la Commission Développement des PME et Financement de Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI), et Entrepreneurial Solutions Partners (ESP), en collaboration avec la BCEAO.

Selon M. Oumar KONATE, Chef de Service des Établissements de Crédit à la BCEAO, ce dispositif de financement lancé officiellement le 09 août 2018, géré et suivi par la BCEAO est une mesure retenue dans le Plan d’actions pour le financement des économies de l’UEMOA, adopté par la Conférence des Chefs d’États et de Gouvernement de l’Union, en juin 2012 afin de répondre à des difficultés que rencontrent les PME/PMI dans leur développement notamment, l’environnement de financement, la demande de financement et l’offre de financement.

En effet, ce dispositif basé sur trois piliers que sont, les incitations offertes par la Banque Centrale aux Établissements de crédit ; l’accompagnement des PME/PMI par les structures d’appui et d’encadrement à satisfaire les conditions de financement et enfin les politiques de promotion des PME/PMI par les États. Par ailleurs, pour être éligible à ce Projet, il faudrait être une Entreprise immatriculée au Registre de Commerce et du Crédit mobilier ; avoir un Chiffre d’Affaire hors taxes annuel n’excédant pas 1.000.000.000 de FCFA ; se conformer à l’obligation légale de produire des états financiers selon les dispositions en vigueur.

Concernant les incitations offertes par la Banque Centrale, elles portent sur un refinancement d’un montant maximal de 300 millions de FCFA par contrepartie. Ce nouveau dispositif prudentiel en vigueur depuis le 1er janvier 2018, accorde une pondération de 75% aux crédits accordés aux PME éligibles, contre 100% auparavant. Pour les structures d’appui des PME/PMI qui pour le démarrage en Côte d’Ivoire sont au nombre de 10 (AMTEK Financial Solutions, BSTP-CI, CCDE, CCI-CI, CNCGA, CGECI, INIE, MCF-PME, Normalis), auront pour rôle entre autres, la structuration et le diagnostic d’Entreprises ; le renforcement des capacités en matière de gestion et de gouvernance et la facilitation de l’accès au crédit. Toutefois, l’Etat joue un rôle important dans le déploiement de ce dispositif, car il a pour rôle entre autres, de faciliter l’accès des PME/PMI à la commande publique ; d’adopter un cadre légal en vue de favoriser le développement de bourses de sous-traitance ; d’homologuer les tarifs des prestations des structures publiques d’encadrement des PME, etc.

Le Co-fondateur et Directeur Général de la firme Entrepreneurial Solutions Partners (ESP), Eric KACOU, s’est réjoui de la participation importante des opérateurs de PME, qui démontre l’importance des actions de promotion initiées dans la cadre de « La Finance S’engage » et remercié la Commission Développement des PME et Financement de Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI), qui a initié cette activité qui permettra à l’orée de la promulgation du marché commun de l’UEMOA, de faire des Entreprises ivoiriennes du Secteur Privé, des opérateurs économiques plus compétitifs sur le marché.

Notons que cette activité a été marquée par un échange avec les participants afin de prendre en compte leurs préoccupations.

 

Nadège Koffi

 

 

 

 

0

Commentaires

Commentaires