Lancement du Projet « Tech@work » : 1300 Jeunes déjà inscrits grâce à l’appui de la CGECI en Côte d’Ivoire

Lancement du Projet « Tech@work » : 1300 Jeunes déjà inscrits grâce à l’appui de la CGECI en Côte d’Ivoire

« Tech@work » est le Projet portant sur le Développement de compétences Numériques au profit de Jeunes dont l’âge est compris entre 16 ans et 35 ans, lancé par la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire, en partenariat avec Microsoft, l’Organisation Internationale des Employeurs (OIE) et le Centre de Formation Synapse.

En effet, avec pour objectif le renforcement de compétences de 5000 Jeunes d’ici septembre 2024 en Côte d’Ivoire, dans les domaines du Numérique, de l’Entrepreneuriat et de l’Employabilité, via une méthode de formation hybride, et de stimuler la création d’emplois ; la CGECI s’est déjà engagée à faire inscrire 1300 Jeunes pour cette formation.

L’information a été donnée ce jeudi 04 avril 2024 à la Maison de l’Entreprise au Plateau (Abidjan-Côte d’Ivoire), en présence du Vice-Président de la CGECI, M. Mamadou BAMBA, DG d’Orange CI ; du Représentant du Ministre ivoirien de la Promotion de la Jeunesse, de l’Insertion Professionnelle et du Service Civique – Porte-parole adjoint du Gouvernement, M. Anderson Konan ASSUI ; de la Présidente de la Commission Formation et Recherche de la CGECI, Mme Désiré Fouqueray PORQUET et des Partenaires qui se sont adressés de façon virtuelle à l’auditoire en présentiel.

Remerciant tous les Partenaires associés à ce Projet, le Vice-Président de la CGECI, M. BAMBA a déclaré que l’objectif de cette initiative est de doter l’économie ivoirienne, de compétences provenant de couches sociales défavorisées, pour une meilleure adéquation Formation-Emploi. « Votre présence à cette cérémonie témoigne de l’intérêt que vous accordez à la question de la formation de nos ressources humaines, et en particulier de nos jeunes, piliers indispensables de la transformation structurelle de notre économie. C’est la raison pour laquelle je tiens à remercier chacun de vous pour avoir accepté notre invitation », a déclaré M. BAMBA.

Le Représentant du Ministre, a quant lui révélé que le Gouvernement ivoirien a décidé d’impacter 1 million 470.966 Jeunes en 2024, avec comme objectif l’employabilité des Jeunes.

Par ailleurs, les Partenaires que sont Microsoft, par sa Représentante Sylvie LAFFARGE, Directrice pour le Moyen Orient en Afrique ; M. Roberto Suarez-SANTOS, Secrétaire Général IOE ; M. Amen, Représentant le SYNAPSE se sont tous réjouis de cette belle opportunité offerte aux Jeunes de Côte d’Ivoire, car il est important d’investir dans la Formation, l’Entrepreneuriat, le Digital, etc.

Le Projet « Tech@work » est lancé dans cinq pays sur le continent africain, notamment la RDC, le Lesotho, le Sénégal, la Côte d’Ivoire et l’Ouganda et se fera sur neuf jours en ligne, avec quatre jours d’apprentissage intensif, encadrés par les Partenaires que sont la CGECI, Microsoft, l’OIE et le Centre de Formation Synapse.

La cérémonie de lancement a été marquée par un Panel sur le thème : « RENFORCER L’EMPLOYABILITE DES JEUNES : DEFIS ET PERSECTIVES », avec comme Panélistes M. Yves KRAGBE, Représentant du Ministre en charge de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle et de l’Emploi ; La Directrice du Bureau pays pour la Côte d’Ivoire, le Bénin, le Mali, le Burkina Faso, le Niger et le Togo, de l’Organisation Internationale du Travail (OIT), Mme N’Deye Coumba DIOP ; de la Présidente de la Commission Formation et Recherche de la CGECI, Mme PORQUET ; de M. Dominique KADJA, Country Manager, United Nations Global Compact et de Mme Fatima COULIBALY, Directrice Groupe des Produits d’Encaissements chez Ecobank Transnational Incorpored.

Selon les Panélistes, plusieurs Jeunes sur le continent africain n’ont pas accès à l’Emploi (1/4), à la Formation (éducation financière), à l’Information, au Financement, etc. Il est important de faire de ce Programme un succès, avec la volonté de tous afin d’impacter la Communauté et de promouvoir la Durabilité, se basant sur les principes des 17 principes de l’ODD, grâce à l’appui du Secteur Privé.

Alors que l’Economie Numérique connaît une croissance continue, et pourrait rapporter plus de 5,5 milliards de dollars d’ici 2025 et plus de 20 milliards de dollars d’ici 2050 selon un récent rapport de la Banque Mondiale, l’on estime que ces gains pourraient être plus importants, à condition que les pouvoirs publics ainsi que le Secteur Privé renforcent les investissements dans les cinq piliers fondamentaux que sont les infrastructures, les plateformes, les services financiers, l’entrepreneuriat, et les compétences. En ayant accès aux compétences Numériques, aux Marchés, aux Réseaux, aux Financements, aux Informations et à la Représentation, les Jeunes de Côte d’Ivoire pourront apporter leur savoir-faire aux Entreprises en quête de compétences spécifiques ou créer leurs propres Entreprises.

                                                                         Nadège Koffi

Commentaires

Commentaires

HTML Snippets Powered By : XYZScripts.com